Brass: Birmingham

Brass: Birmingham

Édition 2019
2 to 4 joueurs
Number of players
14 ans et +
Age
180 min
Temps de partie
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
No review
559
réponses
18
followers
By : Manubis333 | Wednesday, August 15, 2018 at 9:28 PM
Le Zeptien
Le Zeptien
Manubis333 dit...

Bonjour Le Zeptien,

Oui clairement, les Emprunts autorisés jusqu'à la fin changent drastiquement la donne, à mon avis.
Je dirai même qu'à l'instar de beaucoup des changements faits sur Brass Birmingham, celui-ci offre une alternative des plus intéressantes.

Les joueurs restent dans la course jusqu'au bout... Et cela évite l'asphyxie que Harry Cover souligne (dont j'ai souffert à ma première partie de Brass Lancashire)...
(....)
On se doit donc de conserver sa vigilance jusqu'au dernier moment surtout s'il reste encore des coups intéressants voire agressifs à faire : on peut s'en donner les moyens !!
(....)

Hello Manubis, Hello Harry,

Ah oui, mais alors là, pardon messieurs : Réussir à franchir le cap de ce risque d'asphyxie dont vous parlez fait partie intégrante du système Brass, un peu comme à Age of steam. Quand on parvient à maîtriser un tant soit peu ce problème du financement à BL avec cette fameuse contrainte non reprise dans BB, c'est signe que l'on commence à prendre une certaine assurance et que l'on a franchit une étape dans la maîtrise du jeu. Pour moi, c'est l'un des nombreux enjeux de Brass, sans doute l'un des tous premiers, quelle que soit la stratégie choisie. C'est pourquoi je suis un peu perplexe sur cette règle open-bar à BB. Alors, une hypothèse : peut-être que dans les tests, ils ont trouvé que le blocage d'emprunt à la BL  rendait les choses trop difficiles, et que comme difficulté, la bière, c'était déjà pas mal. Peut-être ont-ils jugé certaines situations à BB trop win-to-win, ou plutôt loose-to-loose si on autorisait pas les emprunts de dernier tour, je sais pas hein, je dis cela comme ça me vient...mais bon, ça facilite grandement la vie de ceux qui ne se sont pas trop préoccupés du revenu régulier et ça me surprend un peu par rapport à l'esprit et la thématique globale du jeu.

My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
oui oui pas de soucis je l'avais bien compris comme cela,
mais dans mon esprit justement je trouve cela plus violent dans BL car cela nécessite une très bonne maitrise pour passer le cap de ces derniers tours sans emprunt et ça devient un passage (à niveau) obligatoire de bien les préparer.
on a surement testé l'inverse, que se passe-t-il à BL si on supprime cette contrainte ? Emprunt rails x2, railx2 emprunt .... ?
ça débloque les chantiers naval ?

Du coup, j'avais tendance à croire BB plus permissive permettant de se libérer de la "contrainte" (que je trouve artificielle) de cette limite d'emprunt.

Mais bon je parle dans le vide sans y avoir joué
My top
No board game found
Le Zeptien
Le Zeptien
Harry Cover dit :Mais bon je parle dans le vide sans y avoir joué

Vous devez y jouer ! Agent Cover, c'est votre prochaine mission ! Elle n'est pas sans risque certes (la bière peut même risquer de vous manquer... je sais, c'est épouvantable) mais elle est exaltante, vous pouvez nous croire...

Bonne chance Harry...angel


... mince, mais il déconne ce truc, normalement le message devrait s'auto-détuire là...on m'a encore filé de la camelote...

My top
No board game found
Manubis333
Manubis333
Le Zeptien dit :
Manubis333 dit...

Bonjour Le Zeptien,

Oui clairement, les Emprunts autorisés jusqu'à la fin changent drastiquement la donne, à mon avis.
Je dirai même qu'à l'instar de beaucoup des changements faits sur Brass Birmingham, celui-ci offre une alternative des plus intéressantes.

Les joueurs restent dans la course jusqu'au bout... Et cela évite l'asphyxie que Harry Cover souligne (dont j'ai souffert à ma première partie de Brass Lancashire)...
(....)
On se doit donc de conserver sa vigilance jusqu'au dernier moment surtout s'il reste encore des coups intéressants voire agressifs à faire : on peut s'en donner les moyens !!
(....)

Hello Manubis, Hello Harry,

Ah oui, mais alors là, pardon messieurs : Réussir à franchir le cap de ce risque d'asphyxie dont vous parlez fait partie intégrante du système Brass, un peu comme à Age of steam. Quand on parvient à maîtriser un tant soit peu ce problème du financement à BL avec cette fameuse contrainte non reprise dans BB, c'est signe que l'on commence à prendre une certaine assurance et que l'on a franchit une étape dans la maîtrise du jeu. Pour moi, c'est l'un des nombreux enjeux de Brass, sans doute l'un des tous premiers, quelle que soit la stratégie choisie. [...]

Bonjour le Zeptien,

Oui... et non...
J'ai joué pour la première fois à "un" Brass ce mois (j'ai joué aux deux Brass)...
Avant cela, je n'en connaissais strictement rien... Je n'ai donc aucun "repère", aucune "zone de confort" sur la connaissance des enjeux d'une partie (j'espère être clair).
C'est pour cela que je dis que oui, franchir le cap d'asphyxie est un challenge gratifiant à relever et à réussir.
Mais dans Brass Lancashire... Pas dans Brass Birmingham...

Il faut simplement parvenir à se convaincre que Brass Birmingham propose un challenge différent y compris dans sa conclusion.
Challenge que, personnellement, je trouve aussi intéressant à relever car révèle des qualités non pas meilleures mais différentes.

Je ne sais pas si tu as vu mais j'ai comparé ce choix de design de Brass Birmingham à la Sandra gentille de Kanban : le fameux mode "facile"...
Plus permissif mais la contrepartie est que les joueurs expérimentés doivent trouver "plus profondément" et "ailleurs" de quoi faire la différence avec leurs adversaires : étrangement cela en devient plus vicieux et retors...C'est cela qu'on retrouve dans Brass Birmingham : cet aspect retors où les joueurs ont le front qui perlent car rien n'est joué avant la toute fin : personne n'est hors course, même ceux qui semblent "à la rue", il n'y a pas de carte simplement défaussée parce qu'on ne peut plus rien faire d'intéressant...
On peut aussi retarder les actions si on y a intérêt...

Voilà, Brass Birmingham est un "Brass" différent : il a réussit à conserver la tension et la robustesse du noyau mécanique de Brass Lancashire tout en parvenant à s'en détacher pour avoir sa propre personnalité.a++
Manubis.

My top
14 ans et +
9,5
18 avis
12 ans et +
9,0
410 avis
12 ans et +
8,5
214 avis
13 ans et +
8,8
118 avis
12 ans et +
7,0
2 avis
14 ans et +
8,9
32 avis
Harry Cover
Harry Cover
Le Zeptien dit :
Harry Cover dit :Mais bon je parle dans le vide sans y avoir joué

Vous devez y jouer ! Agent Cover, c'est votre prochaine mission ! Elle n'est pas sans risque certes (la bière peut même risquer de vous manquer... je sais, c'est épouvantable) mais elle est exaltante, vous pouvez nous croire...

Bonne chance Harry...angel


... mince, mais il déconne ce truc, normalement le message devrait s'auto-détuire là...on m'a encore filé de la camelote...

mission prévue ce soir ET demain !!
(j'ai prévu du ravitaillement)

My top
No board game found
Manubis333
Manubis333
Harry Cover dit :
Le Zeptien dit :
Harry Cover dit :Mais bon je parle dans le vide sans y avoir joué

Vous devez y jouer ! Agent Cover, c'est votre prochaine mission ! Elle n'est pas sans risque certes (la bière peut même risquer de vous manquer... je sais, c'est épouvantable) mais elle est exaltante, vous pouvez nous croire...

Bonne chance Harry...angel


... mince, mais il déconne ce truc, normalement le message devrait s'auto-détuire là...on m'a encore filé de la camelote...

mission prévue ce soir ET demain !!
(j'ai prévu du ravitaillement)

Tout ce qu'il reste à faire est de s'asseoir dans un fauteuil en prenant un air sérieux et de parcourir un album avec les photos des joueurs /agents, de faire semblant de choisir, en écartant les "no-name" et en prenant ceux qui sont connus...

C'est pas dur, il en faut que trois...a++
Manubis.

My top
14 ans et +
9,5
18 avis
12 ans et +
9,0
410 avis
12 ans et +
8,5
214 avis
13 ans et +
8,8
118 avis
12 ans et +
7,0
2 avis
14 ans et +
8,9
32 avis
kakawette
kakawette
Harry n'oublie surtout pas de ne jouer qu'une carte à la fois. C'est tendance. 
​​​​​​angel
My top
No board game found
Le Zeptien
Le Zeptien
kakawette dit :Harry n'oublie surtout pas de ne jouer qu'une carte à la fois. C'est tendance. 
​​​​​​angel

Allez donc jouer à Brass en duel avec Pistache vous, ça vous occupera...
Je sais pas ce qui m'a retenu de te dénoncer au Maestro sur BGG, alors en veilleuse hein, et même "cacahuète !" comme on dit par chez moi... 

@Manubis : Tu es un découvreur récent de Brass, c'est peut-être pour ça que tu es moins surpris par cette règle particulière de BB sur les emprunts. Evidemment, pour certains anciens "brassistes" (pour BL, mais pour BB, on pourrait dire "brasseurs"... vous en pensez quoi ? C'est mieux que "Potiers" non ?) comme moi, cette règle des emprunts changent quand même bien des choses. Si l'argent devient moins un soucis, alors effectivement une gestion moins rigoureuse pour l'obtention des revenus sera moins sanctionnée et permettra des retours... mais est-ce bien souhaitable, ou plutôt... des retours mérités ? Il m'est arrivé d'être dans la panade financière au moment de la "bataille du rail", mais je trouve que c'est un aspect intéressant et de grande tension, qui du coup disparaît un peu. Cela dit, j'ai parlé d'emblée de "petit regret" concernant cette règle, cela ne m'empêchera évidemment pas de rejouer à ce Birmingham que je trouve très stimulant. 

My top
No board game found
Manubis333
Manubis333

Bonjour Le Zeptien,
 

Le Zeptien dit :

@Manubis : Tu es un découvreur récent de Brass, c'est peut-être pour ça que tu es moins surpris par cette règle particulière de BB sur les emprunts. [...]

Je suis on ne peut plus d'accord. Je perçois cette nouvelle règle comme différente mais tout autant intéressante que celle de Brass Lancashire.

Le Zeptien dit :

[...] Si l'argent devient moins un soucis, alors effectivement une gestion moins rigoureuse pour l'obtention des revenus sera moins sanctionnée et permettra des retours... mais est-ce bien souhaitable, ou plutôt... des retours mérités ?[...]

Je pense au contraire que cela oblige à plus de rigueur puisque tous les joueurs ont ce même avantage (Emprunts jusqu'à la fin du jeu) et qu'il faut bien réussir à être plus efficace pour l'emporter.
En effet, je n'ai pas été très clair.
Dans un de mes posts précédents, quand j'ai parlé de joueurs "à la rue", c'était uniquement financièrement : je pense que Emprunts ou pas, un joueur, qui fait office de figurant sur le plateau dans les quatre derniers tours, a commis des imprécisions bien en amont et ce n'est pas les quatre derniers tours qui lui sauveront la mise...

Ici je parle de joueurs qui ont une "bonne" présence sur le plateau mais à qui il ne manque que l'argent pour avoir un réel pouvoir de nuisance dans les quatre derniers tours de la phase Rails...
Le fait de leur permettre de regonfler leurs finances via les Emprunts oblige justement l'ensemble des joueurs à faire preuve de plus de rigueur pour éviter les vulnérabilités qui pourraient être exploitées...
A la fin de la phase Rails, le plateau est bien chargé, les emplacements disponibles (et intéressants) se font très rares...
C'est donc, par exemple, le moment rêvé pour les écrasements agressifs (si le Marché le permet) avec prise en compte de l'ordre du tour... Et, sans vouloir remuer le couteau dans la plaie (c'est pas mon genre...), je pense à Fdubois et à ses Sidérurgies impitoyablement écrasées à la fin de notre dernière partie de Brass Birmingham...
L'erreur qu'il a commise a été pertinemment analysée par Palferso et se situe bien en amont mais je ne l'évoque ici que pour illustrer ce que j'entends par vulnérabilités.

Il peut y avoir des "retournements de situation finaux" jugés comme tel avec un regard issu de Brass Lancashire car impossible à réaliser dans ce dernier (par manque d'apport financier) mais qui deviennent tout à fait possibles dans Brass Birmingham grâce à l'opportunité des Emprunts pendant les quatre derniers tours.
Et puisque ces retournements de situation sont possibles, ils ne sont ni injustes, ni exagérés car ils ne font qu'exploiter les nouvelles possibilités de Brass Birmingham et des vulnérabilités tout aussi nouvelles (nouvelles car inexploitables dans Brass Lancashire).

Tout cela reste à prouver et que c'est suffisant pour apporter un véritable vent de fraicheur...

Le Zeptien dit :

[...] Il m'est arrivé d'être dans la panade financière au moment de la "bataille du rail", mais je trouve que c'est un aspect intéressant et de grande tension, qui du coup disparaît un peu. Cela dit, j'ai parlé d'emblée de "petit regret" concernant cette règle, cela ne m'empêchera évidemment pas de rejouer à ce Birmingham que je trouve très stimulant. 

On peut regretter la disparition de cet aspect mais je suis sûr qu'il sera remplacé par d'autres non moins intéressants...
Avant de la remettre en question, je pense vraiment qu'il faut prendre la nouvelle règle à bras-le-corps et voir où les nouvelles possibilités nous mènent. Bref, lui laisser sa chance...
Brass Birmingham est un AUTRE jeu... Soyons imaginatifs et créatifs...
a++
Manubis.

My top
14 ans et +
9,5
18 avis
12 ans et +
9,0
410 avis
12 ans et +
8,5
214 avis
13 ans et +
8,8
118 avis
12 ans et +
7,0
2 avis
14 ans et +
8,9
32 avis
palferso
palferso
Houla... Alors je vais répondre encore une fois avec cette histoire d'emprunts (que je croyais avoir déjà abordé...) en essayant d'être plus précis sans être trop long.

Manubis me semble être globalement dans le vrai et je vais essayer de ne pas trop répéter ce qu'il a développé.

1-Une économie plus capricieuse et plus coûteuse: les édifices sont bien plus demandeurs en ressources à Birmingham et la piste du marché extérieur de fer et charbon plus longue et potentiellement plus onéreuse. Les fluctuations de coûts peuvent donc s'avérer subites et violentes et un joueur peut se retrouver à la rue très tôt et la partie scellée pour certains bien avant l'issue du jeu si les emprunts devaient s'avérer interdits 4 tours avant la fin. A Lancashire le marché est vite plafonné à un niveau bas par rapport à Birmingham, rendant les emprunts plus précisément estimables et surtout plus accessibles mêmes à leurs coûts maximaux.

2-Des gros édifices en souffrance: déjà qu'il est compliqué/aléatoire de mener une voie gros édifices à Birmingham, sans une certaine flexibilité sur les emprunts, cela deviendrait ingérable et incontrôlable sur tout un pan de bâtiments déjà très contraints tant dans leur activation que dans leurs coûts.

3-Sa main: à Brass, en règle générale, tu peux te faire piquer un emplacement à n'importe quel moment et à Birmingham où à peu près tout est plus cher, ne pas laisser à quelqu'un la possibilité d'emprunter pour construire sur un emplacement dont il aura à juste titre évalué l'importance pour agir et/ou réagir efficacement, c'est pouvoir le plomber potentiellement sur tout ou partie de l'utilisation de sa main et ce d'autant qu'à Birmingham, tu es bien plus dépendant de la répartition de ta main avec souvent moins de souplesse et de variété dans son utilisation (et si en plus, tu vires une des possibilités les plus souples et efficaces d'utilisation de sa main qu'est l'emprunt...). La conjonction d'un marché très volatile avec une main moins souple à gérer et/ou qui restreint plus fortement potentiellement nos choix qu'à Lancashire font que l'emprunt doit rester une option pour au minimum permettre une réaction dans un environnement que l'on contrôle moins qu'à Lancashire.

Comme l'a dit Harry, il était déjà fréquent à Lancashire que les actions avant l'interdiction d'emprunts ne soient systématiquement de la prise d'emprunts. A Birmingham, si l'on voulait se garantir une marge d'action relativement safe par rapport à sa main et aux fluctuations potentielles du marché fer/charbon, il faudrait en fonction des contextes prendre 3 voire 4 emprunts peu ou prou avant l'interdiction ce qui rendraient un peu ridicules les tours juste avant cette éventuelle interdiction... De plus, il est bon qu'un vent de liberté et de flexibilité souffle sur un jeu pas mal muselé et scripté par ailleurs avec les bières.

Je ne changerai donc absolument rien à cette règle qui de plus, comme l'a justement dit Manubis, contribue aussi à générer des sensations différentes du jeu de base.
My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
(je plussoie tout ce qui dit Palf)

Bon je n'ai pas les capacités d'analyse de Palf ou de Tub ni la prose enchanteresse du Zeptien (à mon avis il est pas humain ce gars) mais après mon énorme expérience d'une partie à 3 joeurs , mon commentaire approfondie et argumenté est : j'aime beaucoup !

angel




sinon pour aller plus loin et comme je n'ai jamais vénéré Brass premier du nom, je vais prendre un risque énorme et inconsidéré au péril de ma vie et de celle de ma famille : je crois que même je préfère Birmingham ... l'attrait de la nouveauté ? peut être ... de la provoc ... oui surement

J'ai trouvé passionnant cette idée de marché "aléatoire" dans le setup là ou à brass il faut changer de carte
L'argent "coule à flot" mais tout est vitre très cher et surtout le départ est rude avec seulement 17£ presque moitié moins que BL.
En vrac les points importants de la partie et impressions purement subjectives :

étant de nature velléitaire et aimant la contradiction, je me suis consacré aux poteries durant ma partie comme vous disiez que ce n'était pas viable, je suis allé jusqu'au bout ayant les cartes et les accès adaptés pendant que mes adversaires se battaient sur les filatures ! bon je n'ai pas gagné ....  mais je termine second à 8 points du premier 160-152-122.
Il fera une double vente sur le marché qui rapporte 4PV et une 3e vente un peu plus tard, il choppe donc 12 PV la-dessus rajouté à une erreur de règle sur la pose sans accès au charbon d'une sidérurgie (je me cherche des excuses)........

Personne ne s'est vraiment consacré aux caisses, personne n'a écrasé personne même si ça été très chaud sur le charbon à un moment, celui qui perd est celui a fait le moins d'emprunt 2 je crois, moi 5 et le gagnant 5 ou 6.

Les revenus grimpent vite, très vite, je suis arrivé à plus de 20 à un moment mais les dépenses aussi j'ai fait tour en dépensant 62£ et les tours à 50+ ont été fréquents, ce qui est bien plus rare à BL.

Globalement je trouve le jeu plus complexe car plus d'option et j'ai eu l'impression de plus de contraintes surtout pour des ventes nécessitant beaucoup de bière, c'est périlleux à mettre en place et nécessitant plus d'action.
La contrainte géographique est un peu plus forte aussi. Globalement y a un peu plus de chrome qu'à BL, peut être que c'est ce qui me plait (n'étant pas fan des jeux trop épurés)

On a tous fait une fois l'action prospection pour les jokers, en fait une seules des 2 cartes m'a vraiment été utile, mais j'ai trouvé cette option de dernier recours intéressante

Birmingham a été très juteuse à l'ére des canal mais beaucoup moins à celui des rails.

En tout cas, quoi qu'on dise ou qu'on en pense, mieux ou pas mieux, je trouve que le boulot de Roxley est formidable pourtant je me dis que c'est le genre d'exercice bien casse gueule entre les fanboys et les l'équilibre subtil de BL, BB est une jeu passionnant avec une belle personnalité d'autant plus brillant si je me mets à le comparer avec les "bons" jeux que j'ai essayé depuis le début de l'année (Lorenzo, Rajas of the ganges, Santa maria, Les basses terres, Anachrony, ...).



j'oubliais, cet après midi je me lance sans filets dans une expérience risquée et qui va faire friser l'apoplexie à certains ici, nous allons enchainer BL et BB ....... à deux ... oui oui à deux joueurs c'est dingueee ! mais j'ai envie de voir par moi même
 
My top
No board game found
kakawette
kakawette
J'ai aussi une légère préférence pour BB, mais bon je n'ai que 4 parties sur BL et 2 sur BB donc ca demande confirmation sur la durée.

Hâte de voir ce que tu en penses à 2. Je trouve BB mieux calibré de ce point de vue avec la concentration des points de ventes vers le Sud qui pousse à se marcher dessus de manière plus importante qu'à BL.
My top
No board game found
fdubois
fdubois
Harry Cover dit :
J'ai trouvé passionnant cette idée de marché "aléatoire" dans le setup là ou à brass il faut changer de carte
...
Globalement je trouve le jeu plus complexe car plus d'option et j'ai eu l'impression de plus de contraintes surtout pour des ventes nécessitant beaucoup de bière, c'est périlleux à mettre en place et nécessitant plus d'action.
La contrainte géographique est un peu plus forte aussi. 
...
En tout cas, quoi qu'on dise ou qu'on en pense, mieux ou pas mieux, je trouve que le boulot de Roxley est formidable pourtant je me dis que c'est le genre d'exercice bien casse gueule entre les fanboys et les l'équilibre subtil de BL, BB est une jeu passionnant avec une belle personnalité 

Content que le BB t'ai plu.
Je te rejoins sur tout ce que tu as dit, notamment sur le fait que je trouve aussi que BB est beaucoup moins scripté que BL.
Il me tarde de remettre les couverts.

My top
12 ans et +
8,7
102 avis
12 ans et +
9,5
65 avis
14 to 41 ans
9,0
20 avis
12 ans et +
8,6
31 avis
12 ans et +
9,0
14 avis
12 ans et +
9,1
100 avis
12 ans et +
8,4
70 avis
fdubois
fdubois
T-Bow dit :
fdubois dit :
fdubois dit :Oui mais pas seulement. Les emprunts autorisés jusqu'à la fin du jeu contribuent également à ce genre de déconvenue.

Paflerso a dû faire 7 emprunts et est resté les 7/8 de la partie autour de 0$ de revenu. A méditer….

Je reviens la-dessus.
Les premiers retours sur BGG (et ici) semblaient indiquer que B fournit de plus nombreuses sources de revenu, plus rapides a obtenir et fournissant plus de revenus en moyenne. Ca me semblait aller dans le sens de moins d'emprunts en moyenne, a cout de construction egaux.
Et la, ca fait 2 fois que palferso monte a un nombre d'emprunt hyper eleve, tres pres du max que j'ai pu observer a Lancashire.

Quid?

Pour répondre à T-Bow, pour rebondir sur ce que je disais au sujet des emprunts et parce que cela me turlupine depuis jeudi soir, je constate que :
- j'ai arrosé le plateau de charbon et de fer
- je n'ai pris qu'un seul emprunt
- je termine dernier

En quelque sorte, j'ai facilité la vie aux emprunteurs fous (en réduisant les coûts d'achat des matières premières) et donner le bâton pour me faire battre en fin de partie (écrasement de ma sidérurgie niveau III par palferso). De ce côté là, rien de nouveau sous le soleil puisque c'est la même chose à BL.

Le truc qui me chiffonne (pour rester poli) est, qu'à cause de ces emprunts qu'on peut faire jusqu'au dernier tour, on a toujours une épée de Damoclès au dessus de la tête. Naviguer autour de 0$ de revenu, emprunter 30$ et payer peu d'intérêts, je trouve çà hyper fort alors qu'en ayant construit et activé toutes mes mines et toutes mes sidérurgies (sauf la niveau IV), je suis arrivé à atteindre péniblement les 15$ de revenu...

Sans ses emprunts dans les 4 derniers tours, palferso n'aurait pas été en mesure de m'écraser ma sidérurgie ni de me damer le pion sur la vente d'une manufacture car il n'avait tout simplement pas les liquidités pour le faire sans recourir à un énième emprunt.

Je ne dis pas que ces emprunts tardifs ne sont pas nécessaires (je vous ai compris sur tous vos arguments et je suis 100% d'accord) mais, dans ce cas précis, la pilule est (très) difficile à avaler.

Ces emprunts tardifs doivent nous faire reconsidérer la façon d'aborder BB car cela changement beaucoup, beaucoup de choses par rapport à BL : j'ai l'impression qu'il faut être encore plus vigilant qu'on ne l'est à BL et qu'il faut l'aborder de façon encore plus opportuniste.

My top
12 ans et +
8,7
102 avis
12 ans et +
9,5
65 avis
14 to 41 ans
9,0
20 avis
12 ans et +
8,6
31 avis
12 ans et +
9,0
14 avis
12 ans et +
9,1
100 avis
12 ans et +
8,4
70 avis
Manubis333
Manubis333

Bonjour Fdubois,
Je vais te répondre point par point.

fdubois dit :Le truc qui me chiffonne (pour rester poli) est, qu'à cause de ces emprunts qu'on peut faire jusqu'au dernier tour, on a toujours une épée de Damoclès au dessus de la tête. Naviguer autour de 0$ de revenu, emprunter 30$ et payer peu d'intérêts, je trouve çà hyper fort alors qu'en ayant construit et activé toutes mes mines et toutes mes sidérurgies (sauf la niveau IV), je suis arrivé à atteindre péniblement les 15$ de revenu...

[...]

C'est justement que cela (surligné en gras) te chiffonne qui est, selon moi, "anormal" et qui me fait penser que tu ne t'affranchis pas suffisamment de Brass Lancashire.
On ne peut que constater que Brass Birmingham est très violent y compris dans les menaces qui planent continuellement. Ensuite, c'est une question de goût : personnellement, je trouve que c'est une des grandes qualités de Brass Birmingham.
Le fait de naviguer autour de 0£ n'est possible que si la baisse de Revenus consécutive à la prise d'Emprunts peut être "suffisamment" compensée par des gains de revenus ultérieurs : les Bâtiments mis à disposition sont différents de ceux de Brass Lancashire, ainsi les possibilités de se renflouer sont tout autant différentes...
Si je m'appuie sur ta déstabilisation, les possibilités de se renflouer sont supérieures à Brass Birmingham qu'à Brass Lancashire.
On en revient malgré tout à la même conclusion, il FAUT accepter ce changement et changer son fusil d'épaule... Si tu ne parviens pas à dégager suffisamment de revenus pour maintenir ton rythme : il faut faire des Emprunts.
Je pense qu'il faut aussi garder à l'esprit que dans un jeu qui demande de dépenser beaucoup (voir les retours de Palferso et de Harry Cover) un palier de revenu qui donne 1£ face à un Emprunt qui donne 10 fois plus, le choix est vite fait surtout si le choix de Bâtiments permet de remonter pas trop difficilement les trois paliers perdus...
Enfin, rien ne prouve encore que cette navigation autour de 0£ soit la seule option viable pour générer efficacement des liquidités.
 

fdubois dit :Sans ses emprunts dans les 4 derniers tours, palferso n'aurait pas été en mesure de m'écraser ma sidérurgie ni de me damer le pion sur la vente d'une manufacture car il n'avait tout simplement pas les liquidités pour le faire sans recourir à un énième emprunt.


Je ne dis pas que ces emprunts tardifs ne sont pas nécessaires (je vous ai compris sur tous vos arguments et je suis 100% d'accord) mais, dans ce cas précis, la pilule est (très) difficile à avaler.
[...]

Je ne peux que te faire la même réponse par rapport à ce qui est en gras dans ton post : c'est Brass Lancashire... Pas Brass Birmingham... Il faut avaler la pilule et se promettre de ne pas refaire la même erreur...
 
fdubois dit :[...]

Ces emprunts tardifs doivent nous faire reconsidérer la façon d'aborder BB car cela changement beaucoup, beaucoup de choses par rapport à BL : j'ai l'impression qu'il faut être encore plus vigilant qu'on ne l'est à BL et qu'il faut l'aborder de façon encore plus opportuniste.

Plus opportuniste, je ne sais pas, mais l'idée est là...
a++
Manubis.

 

My top
14 ans et +
9,5
18 avis
12 ans et +
9,0
410 avis
12 ans et +
8,5
214 avis
13 ans et +
8,8
118 avis
12 ans et +
7,0
2 avis
14 ans et +
8,9
32 avis
Manubis333
Manubis333
palferso dit :[...]
1-Une économie plus capricieuse et plus coûteuse: les édifices sont bien plus demandeurs en ressources à Birmingham et la piste du marché extérieur de fer et charbon plus longue et potentiellement plus onéreuse. Les fluctuations de coûts peuvent donc s'avérer subites et violentes et un joueur peut se retrouver à la rue très tôt et la partie scellée pour certains bien avant l'issue du jeu si les emprunts devaient s'avérer interdits 4 tours avant la fin. A Lancashire le marché est vite plafonné à un niveau bas par rapport à Birmingham, rendant les emprunts plus précisément estimables et surtout plus accessibles mêmes à leurs coûts maximaux.

[...]

3-Sa main: à Brass, en règle générale, tu peux te faire piquer un emplacement à n'importe quel moment et à Birmingham où à peu près tout est plus cher, ne pas laisser à quelqu'un la possibilité d'emprunter pour construire sur un emplacement dont il aura à juste titre évalué l'importance pour agir et/ou réagir efficacement, c'est pouvoir le plomber potentiellement sur tout ou partie de l'utilisation de sa main et ce d'autant qu'à Birmingham, tu es bien plus dépendant de la répartition de ta main avec souvent moins de souplesse et de variété dans son utilisation (et si en plus, tu vires une des possibilités les plus souples et efficaces d'utilisation de sa main qu'est l'emprunt...). La conjonction d'un marché très volatile avec une main moins souple à gérer et/ou qui restreint plus fortement potentiellement nos choix qu'à Lancashire font que l'emprunt doit rester une option pour au minimum permettre une réaction dans un environnement que l'on contrôle moins qu'à Lancashire.

[...]

Bonjour Palferso,

Je plussoie à l'ensemble de cette analyse sans aucune restriction et je dirai même que le point 2 devrait être dans le manuel dans le chapitre des conseils pour les anciens de Brass Lancashire...yes
Ton Point 3 m'a fait penser à un autre apport intéressant fourni par la possibilité de faire des Emprunts dans les quatre derniers tours.
Avec la Vente, l'Emprunt est la seule autre action qui, au-delà de ce qu'elle fait par elle-même, est une assurance de ne pas dépenser d'argent donc peut aussi être utilisé comme outil de gestion de l'ordre du tour.
Or, l'Emprunt est plus facile à solliciter "à la demande" pour cela que la Vente: et comme tout le monde y a accès, on peut imaginer que cela renforce encore plus la violence de fin de jeu à Brass Birmingham...Comme toujours, aucun jugement de valeur dans cet constatation, seulement une perspective intéressante et différente de Brass Lancashire.

a++
Manubis.

My top
14 ans et +
9,5
18 avis
12 ans et +
9,0
410 avis
12 ans et +
8,5
214 avis
13 ans et +
8,8
118 avis
12 ans et +
7,0
2 avis
14 ans et +
8,9
32 avis
Le Zeptien
Le Zeptien
@Manubis, Palferso : Je ne vais plus intervenir sur ce sujet (pour le moment) car n'ayant joué qu'une seule partie de Birmingham, je peux difficilement soutenir plus que ça une conversation sur les aspects "plus" ou "moins" par rapport à un Lancashire que je connais bien, but..."I'll go back...!"angel
@fdubois : ben moi, je suis avec toi, na ! La prochaine fois, tu leur mettras une ratatouille brassienne digne de ce nom, ça leur apprendra à écraser tes sidérurgies ! 

@Agent Cover : tout d'abord, votre compliment me fait rougir, mais permettez-moi de me présenter à nouveau : Le Zeptien (qui n'est qu'un surnom) vient de la planète Zepta 5 (i.e cinquième planète de l'étoile Zepta), non loin (à l'échelle astronomique s'entend), de l'endroit où Roy Batty avait vu (je le cite) "de grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion, et des rayons fabuleux, des rayons C, briller dans l'ombre de la porte de Tannhaüser". Explorateur galactique, spécialisé dans la recherche sur les pratiques ludiques des formes vivantes évoluées, il... heu... pardon, je suis là pour vous observer... (et oui, je ne suis donc pas humain)
Aussi j'attends avec curiosité votre retour sur les parties BB et BL à deux joueurs. 
Naturellement agent Cover, si vous deviez finir ruiné, noyé dans une cuve de bière ou calciné dans une sidérurgie, on niera sur TT avoir eu connaissance de votre tentative de marathon brassiste...




 
My top
No board game found
fdubois
fdubois
Soit je ne parle pas français, soit je ne sais pas l'expliquer par écrit, soit je devrais faire comme Grunt et rester dans ma caverne.

Je n'ai pas dit que c'était un défaut du jeu je dis que c'est TRES fort de faire des emprunts et de naviguer autour de 0$ de revenu.

D'ailleurs, je note quelques éléments qui vont dans ce sens dans tes propos :

Le fait de naviguer autour de 0£ n'est possible que si la baisse de Revenus consécutive à la prise d'Emprunts peut être "suffisamment" compensée par des gains de revenus ultérieurs : les Bâtiments mis à disposition sont différents de ceux de Brass Lancashire, ainsi les possibilités de se renflouer sont tout autant différentes...
....
Je pense qu'il faut aussi garder à l'esprit que dans un jeu qui demande de dépenser beaucoup (voir les retours de Palferso et de Harry Cover) un palier de revenu qui donne 1£ face à un Emprunt qui donne 10 fois plus, le choix est vite fait surtout si le choix de Bâtiments permet de remonter pas trop difficilement les trois paliers perdus...

Enfin, en ce qui concerne ceci :

Enfin, rien ne prouve encore que cette navigation autour de 0£ soit la seule option viable pour générer efficacement des liquidités.

Le fait de prendre des emprunts te permet de jouer tôt le tour suivant (surtout si tu fais scout + emprunt : tu as ainsi toutes les cartes en main et les liquidités pour faire ce que tu veux le tour suivant), de pouvoir vendre dans la foulée (double rails + vente ou brasserie + vente) et ainsi générer du revenu pour repasser en positif. Qui plus est, tu ne laisses rien aux autres joueurs sur le plateau !

On ne m'enlèvera pas cela de l'idée que c'est TRES TRES fort.
Du coup, l'option pas-peu d'emprunts ne me semble pas viable.
My top
12 ans et +
8,7
102 avis
12 ans et +
9,5
65 avis
14 to 41 ans
9,0
20 avis
12 ans et +
8,6
31 avis
12 ans et +
9,0
14 avis
12 ans et +
9,1
100 avis
12 ans et +
8,4
70 avis
Harry Cover
Harry Cover
eh ben voilà mission accomplie double brass en duo
début 14h00 fin 18h45
Perso j'ai bien aimé les 2 même si je comprends totalement ceux qui ne veulent pas y jouer à 2 et pourtant je suis assez difficile sur les versions 2 joueurs.
Mon partenaire est reparti enchanté car il découvrait les 2 et il n'est pas arrivé à en préféré un plus que l'autre mais il a beaucoup aimé.
Ben là pour le coup moins non plus, même si hier j'étais plus enthousiaste sur BB.
On a fini lessivé

Nous avons joué de manière assez agressive enfin autant que le permet notre niveau et la version 2 joeurs faut pas rêver non plus. Mais je trouve que c'est une excellente manière de découvrir le jeu pour apprendre ses mécaniques, le tempo et arriver à anticiper les crasses possibles alors que plongé directement en 4 joueurs on apprend certes mais avec le fondement bien dilaté, si je puis me permettre

Je gagne les 2 parties

172-145 à BL, ça pique un peu quand même, j'ai enchainé les grosses ventes et bien anticipé la fin sans emprunt, personne sur les chantiers navals, bon à 2 ça me parait normal. Par contre j'ai bien anticipé le changement d’ère en jouant dernier et premier ce qui m'a permis de faire 2 tours complets à 8 rails. (une partie de ma victoire ici je pense)

Encore une fois à BB, j'ai croulé sous la thune, j'ai du faire 3 emprunts, une triple vente couplée à un double rail m'a permis d'assécher les brasseries et de monter très haut dans les revenus. Mais j'ai eu très peur sur la fin car j'avais cramé toute ma binouze, et là sans brasseries à construire sur les 4 derniers tours, j'ai commencé à avoir des sueurs froides ... Faut bien gérer leur développement, heureusement il en restait une au marché des caisses et j'ai pu en piquer une dans une brasserie adversaire. Je voulais finir les filatures mais faute bière j'ai du me rabattre sur le métal et le charbon beurk
à 4 joueurs j'étais mort !
score plus serré 188-178

donc pour moi aucunes différences de tension entre les deux et ça reste intéressant à deux car les jeux sont très bons, surement qu'avec plus de parties l'attrait d'y jouer à 2 s’atténuera. 

PS : j'ai failli faire une grosse kakawette, je croyais que la version 2 joueurs de BL se jouait sur le plateau 2 joueurs au verso, ben non ce serait trop facile, je n'avais pas encore vu que c'était juste pour l'ancienne variante 2 joueurs de BGG et faire plaisir aux fans qu'ils l'avaient imprimé. Mais la version 2 joueurs Roxley BL se joue sur le même plateau normal 2-4 joueurs comme BB.

 
My top
No board game found
palferso
palferso
@Harry Cover: oui, le jeu à 2 constitue une excellente initiation. J'ai beaucoup parlé de la config à 2 avec le plus d'objectivité possible. Je n'y reviens pas.

@fdubois: non, l'écrasement de ta sidérurgie et le fait de t'être fait piquer une bière par l'activation d'une filature avant ta manufacture n'ont strictement rien à voir avec le fait de pouvoir ou ne pas pouvoir faire d'emprunts dans les 4 derniers tours (dans le sens où si cette règle de Lancashire s'appliquait à Birmingham, il aurait été parfaitement possible d'arriver aux mêmes résultats par d'autres biais, timings et enchainement de choix d'action) et oui, on est d'accord, il me semble aussi quasiment impossible d'être compétitif à Birmingham sans faire d'emprunts ou peu. Encore une fois, Birmingham serait bien plus incontrôlable que ce qu'il est sans cette règle qui autorise à emprunter quand ça nous chante et si tu as perdu la partie, ce n'est pas pour cette histoire d'emprunts "open bar", c'est parce que tu n'as pas construit une seule brasserie ce qui aurait été mieux pour construire plus de rails et/ou activer plus sûrement et éventuellement plus massivement plus d'édifices... Ici aussi, cette règle amène des sensations et problématiques différentes qu'à Lancashire notamment dans la dynamique de la gestion de l'ordre du tour de fin de partie où à Birmingham on reste sur la même dynamique toute la partie là où à Lancashire, on rompt et tend cette dynamique de gestion d'ordre du tour en lui faisant perdre irrémédiablement dans les 4 derniers tours un de ses éléments les plus flexibles (l'emprunt). C'est donc depuis ce point de vue au contraire potentiellement plus violent à Lancashire qu'à Birmingham.

@Manubis: en parlant de plus violent, et bien justement non ici aussi: pouvoir emprunter dans les derniers tours n'a strictement rien à voir avec le fait que Birmingham pourrait être plus violent (ce serait même potentiellement plutôt l'inverse: cf ci-dessus) car en terme généraux, pouvoir emprunter quand on veut permet également théoriquement à chacun de pouvoir se donner les moyens d'apporter les réponses adéquates tant offensives que défensives. La violence intrinsèque de BRASS n'est pas dans le fait de pouvoir ou ne pas pouvoir emprunter dans les 4 derniers tours.

Je ne sais plus qui a parlé de l'histoire de jeu moins scripté que Lancashire avec les points de vente où effectivement le plateau sera d'une partie à l'autre sensiblement changé (mais pas tant que ça car au final, tout sera peu ou prou relié), changement effectif surtout marqué en terme de timings (industries construisibles et activables plus ou moins vite). Mais d'un autre côté, cette nouveauté contribue aussi à renforcer la dépendance à sa main déjà forte à Birmingham (bingo pour celui ou ceux qui ont les cartes permettant de construire à côté des points de vente adéquats; plus ou moins gros travail à effectuer avec sa main pour toucher les bons points de vente et construire/activer une industrie; etc.; etc.; etc.) condamnant parfois à n'avoir qu'une seule plus ou moins bonne option à prendre, scriptant donc potentiellement plus d'un autre côté la gestion de notre main.

Enfin bref, plus scripté / moins scripté, emprunts / pas emprunts, plus violent / moins violent, je suis un peu fatigué de toutes ces comparaisons que j'ai moi-même (à tort) grandement contribué à fomenter. Brass Lancashire n'a plus rien à prouver depuis longtemps et je me contrefous aujourd'hui de savoir si Birmingham est + ceci ou - cela que son aîné car je suis persuadé d'une chose: ROXLEY a réussi à en faire un jeu qui rompt réellement et intelligemment avec les sensations et certaines problématiques du jeu originel. C'est donc d'ors et déjà une réussite et d'une certaine manière un tour de force. Après, que Birmingham soit mieux ou moins bien, + ou -, - ou + me paraît à présent du coup assez anecdotique et relevant plus du feeling perso et du "goûts-couleurs" que d'autre chose. Je veux jouer à BRASS et suis demandeur de nouvelles sensations? Je sors Birmingham et y joue tel quel. Je suis un peu lassé de la dynamique de Birmingham? Je ressors son grand frère.

Je me retire donc de ce post n'ayant plus rien à y apporter aujourd'hui et ayant à partir de maintenant la sensation d'y perdre mon temps.

Par contre, à bientôt pour d'autres parties de BRASS dans la vraie vie autour d'une bière!


My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
Manubis333 dit :


Dans Brass Birmingham, un candidat aurait pu être la ville Uttoxeter seulement accessible par Rails... Mais non... Il y a toujours la Bière : deux Brasseries disponibles (et oui, comme elles ne demandent que du Fer, sans compter l'argent, on peut les parachuter ici)...
Tric Trac
En plantant une Brasserie dans cette ville en phase Canal, on est sûr que la Bière fournie sera pour nous et rien que pour nous...
On peut donc construire une Brasserie très tôt dans cette Ville (fortement conseillé ?) sans crainte de se faire prendre la Bière produite... En temporisant son utilisation, cela assure un accès Bière en cas de pénurie gênante qui s'installe (naturellement ou... artificiellement...

Ah oui, pour le coup celle-la parait essentielle, surtout si on veut passer la poterie III en canal.
Sans parler de coup automatique, on sent bien que ca ne doit jamais etre mauvais de commencer la partie en y plantant une brasserie.

My top
No board game found
Le Zeptien
Le Zeptien
Hier soir, un peu trop claqué, je n'ai pas joué... mais je suis allé quand même au club voir 4 collègues joueurs s'affronter à Brass-Birmingham. N'ayant pu rester jusqu'au bout, il me tardait de savoir aujourd'hui qui avait remporté la victoire, surtout que cela me semblait indécis, avec un petit avantage quand même pour l'un des joueurs (qui termine second finalement).  Et bien... voilà le message que j'ai reçu du vainqueur, monsieur Zhor :

Merci pour ta confiance Philippe.
Le dicton est revenu à l’honneur, ainsi que les rouges. (Après une passe de défaites consécutives, il est vrai…)


Explications pour le dicton : après la période des canaux, monsieur Zhor était largement dernier. Je dis alors sur un ton sentencieux : "Bah, t'en fais pas, tu sais ce qu'on dit à Brass : "Premier aux canaux, dernier au rails, mais dernier au canaux et premier aux rails"... bon, je venais de l'inventer hein, mais c'était pour lui remonter le moral...en plus, j'ai rajouté discrètement "Heu... mais je sais pas si c'est vrai à Brass-Birmingham par contre..." no
La suite du message :

La poterie a payé… Je les ai toutes faites, aucune filature ni caisse, de la bière et du fer avec un zeste de charbon.
Mijoter à feu doux pendant 3 heures
;-)


Résultats : Monsieur Zhor 134 points, monsieur Franz 129 points, monsieur Fringe 120 points, monsieur Pierre2.0 117 points.
Voilà. je vous laisse méditer à présent sur l'option poterie..
My top
No board game found
palferso
palferso
Le Zeptien dit :La poterie a payé… Je les ai toutes faites, aucune filature ni caisse, de la bière et du fer avec un zeste de charbon.
Mijoter à feu doux pendant 3 heures
;-)


Résultats : Monsieur Zhor 134 points, monsieur Franz 129 points, monsieur Fringe 120 points, monsieur Pierre2.0 117 points.
Voilà. je vous laisse méditer à présent sur l'option poterie.

[Comme je l'ai dit quelque part plus haut, je ne ferai plus de comparaisons type "+ ou -" entre Lancashire et Birmingham et n'interviendrai sur ce post que pour parler de Birmingham et/ou évoquer ce qu'il me semble apporter de différent sans émettre de jugement de valeur à 2 balles sur l'un par rapport à l'autre, au moins jusqu'à avoir des certitudes assez marquées que seule une expérience bien plus poussée à Birmingham m'autorisera éventuellement...]

Sur les Poteries, c'est une évidence absolue qu'elles sont potentiellement lucratives. Les Poteries dépendent d'abord très fortement de ta main initiale en canal et en rail pour être efficaces. Ensuite, il est aisé et lucratif pour n'importe qui de construire la Poterie I en canal ou en rail ce qui peut obstruer très vite le peu d'espaces disponibles (pas besoin de charbon pour la Poterie I). Après, si tu as les mains pour et qu'en plus personne ne t'embête, ce doit être effectivement aisé et rentable de mener la voie Poteries. C'est une évidence (et tu sais bien que si tu laisses quelqu'un peinard sur une voie à BRASS, il aura forcément de fortes chances de l'emporter) et au-delà de ce poncif, vu que tu ne donnes aucunes précisions sur la manière dont Zhor a mené son option Poteries et sur la manière dont ses camarades lui ont laissé ou non mener cette voie, il est difficile d'en dire plus et/ou de méditer plus avant comme tu nous y invites...


My top
No board game found
palferso
palferso
Des réponses à des questions simples comme...

-combien de poteries construites et par combien de joueurs en canal?
-combien de poteries construites et par combien de joueurs en rail?

... permettraient certainement d'y voir plus clair.
My top
No board game found
Le Zeptien
Le Zeptien
Hélas, je n'ai pas vu toute la partie, mais je crois que monsieur Zhor a commencé dés la période canal à faire de la poterie... à quel rythme ensuite je ne sais plus.  Les autres joueurs ? Je me souviens que Franz n'a pas fait de poterie durant le canal, ça c'est certain (j'avais son plateau bien en vu)... et après non plus je crois. Fringe était branché plutôt brasserie, liaisons et filature, pareil pour Pierre2.0 avec peut-être en plus de la sidérurgie. Donc, je dirais de mémoire que Thierry était "presque" (pour être prudent) seul sur la poterie  mais il faudrait qu'il le confirme. Je ne peux hélas t'en dire plus ; fatigué, j'ai pas été très attentif non plus...
Enfin c'est la démonstration que pour gagner à Brass-Birmingham, il faut aussi avoir un peu de pot...

(Ben oui, pot...poterie... heu...ok, laissez tomber)
 
My top
No board game found
palferso
palferso
Merci pour ton retour. Ça confirme donc ce que je disais plus haut avec la confirmation supplémentaire qu'à Birmingham il ne faut pas trop hésiter même si on n'est pas focalisé sur les Poteries à planter sa Poterie I si on en a la possibilité que ce soit en canal ou en rail d'abord parce qu'elle est rentable et ensuite parce que cette Poterie I est la garantie de potentiellement emmerder directement ou indirectement un Potier fou.
My top
No board game found
palferso
palferso
Hier, partie à 4 avec Manubis, Stfrantic et Unkle.

Enorme partie riche en enseignements. Entre les 3 premiers, ça se jouera en 3 points... Stfrantic l'emporte brillamment avec 133, Unkle 2ème avec 131 et moi avec 130. Manubis termine un peu plus loin.

Au rayon des confirmations:

-Manubis a joué les Poteries et une fois de plus, confirmation que c'est hard...

-Unkle a joué les filatures et évidemment, c'est un axe compétitif.

Au rayon des nouveautés:

-J'ai voulu faire des caisses, en activerai 3 au canal (les 2 II et la IV) mais une main assez catastrophique en rail m'obligera à me réorienter sur construction de rails/sidérurgies. Au final, je n'ajouterai à mon tableau de chasse que la manufacture VI mais ça doit être plus que jouable d'en faire plus en jouant mieux que je ne l'ai fait et avec une main un peu plus favorable. Le truc positif des Manufactures, c'est que si elles sont théoriquement et en général moins rentables que les Filatures et les Poteries et donc du coup à priori moins attractives, et bien elles en deviennent du coup une voie stratégique viable. En effet, il y a assez peu d'intérêt (sauf très ponctuellement avec la souplesse tactique et ultra contextuelle si rigolotte qu'elles permettent) à venir concurrencer directement quelqu'un qui part plein pot manufactures (se partager une voie moins attractive est peu sexy et peu rentable...). De plus, elles offrent beaucoup plus de souplesse sur les activations (3 points de vente dont 1 partagé) notamment de par leur attractivité moindre et leur "contextualité" plus marquée que les Filatures et les Poteries. Leurs zones d'activation sont donc moins courues en théorie (après, évidemment, ça dépendra de la répartition des points de vente). Enfin, elles syphonent potentiellement plus de bières (elles en demandent 11 pour 9 édifices (dont 4 concentrées sur 2 édifices du même niveau), contre 11 également pour les filatures mais réparties sur les 11 édifices disponibles et 7 bières sur 5 édifices pour la Poterie (dont 5 réparties sur les 3 qui banquent). Donc, potentiellement, en étant relativement plus peinard que sur les autres voies, on peut sacrément et brusquement assécher en bière le plateau et donc en points les cotonniers, les potiers et les double-railleurs. Du coup, tu marques à priori moins tout en casquant toujours beaucoup, mais on doit pouvoir contenir en parallèlle, "naturellement", les autres voies plus concurencées. Evidemment, l'attrait tactique périphérique des manufactures est là pour les laisser toujours potentiellement attractive et donc souvent intéressantes au moins à évaluer, sans forcément avoir à s'engager fortement dans cette voie ce qui permet de ce point de vue de garder de la pression sur le manufacturier.

-Stfrantic a réussi à mon sens le tour de force de cette soirée en jouant les brasseries et quand je dis jouer les brasseries, ce n'est pas en poser une pour vendre un de ses édifices dans la foulée, c'est jouer "open bar" en proposant dès le canal de nombreuses brasseries que, du coup, moi avec mes manufactures, Unkle avec ses filatures et surtout Manubis avec ses poteries allons allègrement lui activer, générant un "donnant-donnant" à priori attractif pour tout le monde mais qui vont permettre à Stfrantic de grimper spectaculairement en revenus (il s'est de plus pertinemment appuyé sur les mines) et en points puisque très intelligemment, il construira ses brasseries en s'appuyant sur un réseau de canaux (je fais un canal, je construis une brasserie sur la ville d'arrivée, je repars de la même ville en faisant un  canal et je reconstruis une brasserie à l'arrivée, etc.). Du coup, il va marquer en plus de nombreux points de connection tout en faisant que son réseau développé nous facilite du coup l'accès à ses bières et finira le canal avec une belle avance sur tout le monde. Brillant! Il empruntera bien moins que nous, planera toujours dans des sphères de revenus très élevées et arrivera à tenir in extremis son avance face à mes rails et aux filatures d'Unkle. Le dernier tour sera joué sans plus un seul emplacement de brasserie disponible et Stfrantic y aura bien contribué. Manubis sera dans l'impossibilité de construire une brasserie qui lui aurait permis de vendre sa Poterie V...

Très grand jeu. Merci Martin! Merci Roxley!
My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
Ce dont nous avons discute par mail semble donc viable. Interessant!
Apres, je suppose que cette strategie brasserie poussee a l'extreme va surtout changer les perspectives (au moins en canal) et amener un realignement des tactiques et strategies en consequence. Comme pour tout, je suppose qu'il est mauvais de laisser quelqu'un seul sur un axe, et qu'on doit aussi vouloir securiser quelques emplacements "brasserie" pour ses besoins en rail (et eviter la deconvenue Poterie V decrite ci-dessus).

Une implementation online, bordel.
My top
No board game found
stfrantic82
stfrantic82
Il me semble que j'ai également choisi 2 fois l'action pour prendre des cartes Joker, pour justement placer mes brasseries là où je le souhaitais (près de mes rails).

Je n'ai effectué aucune vente pendant le Rail et une seule pendant le Canal (Poterie I). 

J'ai finalement joué assez roleplay avec cette stratégie "barman" puisque notre variante "michelada" (bière + citron) était une nouvelle fois de sortie !

Après avoir tenté les Poteries sur mes 3-4 dernières parties, je voulais le faire de nouveau, pensant bien maitriser le sujet pour m'y risquer corps et âme (c'est-à-dire activer ma Poterie III en Canal). D'ailleurs, ma 1ère action fut de poser un Canal près d'un emplacement de Poterie car j'avais une carte Poterie en main ET j'avais une carte Ville pour ma Poterie II à Coventry. Le placement de ma Poterie I fut rapide (tour 2) mais Manubis ayant joué sa Poterie à Conventry, j'ai dû revirer ma stratégie rapidement sur pas mal de Canaux et de Sidérurgies en pendant la phase de Canal.

Pendant le Rail, c'est là que j'ai focalisé mon jeu sur les bières et cette stratégie "barman" + Rails en full coopératif que voulais tester depuis un moment. 

A noter que je termine un peu à l'agonie à la fin, certainement dû à un manque de développements pendant la partie, car je n'aurai développé que 2 fois pendant la partie.

A bientôt pour une prochaine :
My top
12 ans et +
9,0
158 avis
14 ans et +
8,7
123 avis
8 ans et +
8,4
49 avis
13 ans et +
8,5
58 avis
12 ans et +
7,9
330 avis
12 ans et +
8,8
185 avis
palferso
palferso
Il y a eu d'autres trucs annexes mais rigolos dans cette partie:

-je me suis fais écraser une Sidérurgie par Unkle et il aurait pu y avoir un autre écrasement de sidérurgie vu qu'il y a eu un 2ème épuisement de la piste du fer (sur le dernier emplacement dispo pour moi, j'ai construit ma sidérurgie IV pour l'activer, marquer des points et me faire du fric sachant que bien évidemment, je n'avais pas de cartes adéquates pour pouvoir à la place faire voler en éclats une des sidérurgies de mes petits camarades...).

-la piste du charbon était épuisée 2 tours avant la fin du jeu... Il aurait donc pu y avoir également des écrasements de mines.

Il n'y a qu'à 4 joueurs que les longues pistes de Birmingham peuvent être amenées à être épuisées de cette manière et avec cette fréquence. Ce fait apporte évidemment une énorme valeur ajoutée depuis plein d'aspects à cette configuration et rend la config 3 joueurs bien inférieure...

-j'ai battu mon record d'emprunts (j'ai dû en faire au moins 8...) et ai passé notamment tout le canal en négatif arrivant jusqu'à -9 Livres...

Mes adversaires ont dit que je jouais la Grèce et on l'a baptisée la stratégie FMI...






 
My top
No board game found
palferso
palferso
T-Bow dit :Ce dont nous avons discute par mail semble donc viable. Interessant!
Apres, je suppose que cette strategie brasserie poussee a l'extreme va surtout changer les perspectives (au moins en canal) et amener un realignement des tactiques et strategies en consequence.

Oui. Tu avais raison quant à la viabilité d'une option lancée par brasseries en canal. Ça va effectivement forcément changer et nuancer certaines perspectives.

Celles qui me viennent au débotté sans trop y avoir réfléchi:

-Le brasseur canal va devenir le meilleur ami du Potier et vice-versa. En effet, si le Potier veut augmenter ses chances de pouvoir activer Poterie I + Poterie III en canal, il faudra qu'il puisse compter sur un fournisseur potentiel de bières. De même, un brasseur si il veut augmenter ses chances de bénéficier des largesses de ses adversaires, sera bien inspiré de mettre des bières à portée du Potier (autant il n'est pas forcément dramatique d'activer une filature ou une manufacture de moins en canal, autant les Potiers pour espérer être compétitifs auront plus qu'intérêt à activer I et III en canal...).

-Les double emplacements avec les brasseries vont devenir dans ce contexte fondamentaux et à bien observer (il y en a, je crois, 4 partagés entre Brasseries et caisses, 3 partagés avec les filatures et 1 avec Sidérurgie...).

-Ce qui va être rigolo avec la conscience de cette possibilité, c'est que les joueurs qui ne vont pas vouloir trop activer les brasseries du brasseur fou vont devoir, si ils veulent activer leurs industries peu ou prou en autarcie, construire eux aussi plus ou moins de brasseries dès le canal. On risque donc d'avoir une sacrée baisse potentielle de la dispo en bières sur l'ensemble de la partie...

Bon les gars, quand est-ce qu'on remet ça?

My top
No board game found
unkle
unkle
Super partie hier soir, merci à stfrantic pour l'accueil !

C'était la deuxième pour moi, et la première à 4 joueurs. Et bien comme souvent avec les jeux de Wallace (même si là, bon...), le jeu est bien meilleur en configuration maximale.

C'était l'occasion vu ma main de départ et la configuration des vendeurs de faire du coton, puisque les 3 vendeurs étaient au Sud et que j'avais les cartes. Mon erreur aura sans doute été de ne pas développer les filatures niveau 2, puisque du coup, je pose 2 niveaux 2, 2 niveaux 3 et 1 Niveaux 4 (je vends les niveaux 2 au canal, et c'est un peu juste en point par rapport aux réseaux canaux/rails de palferso et Sfrantic). Les filatures, c'est lent, et il faut de l'acier et du pognon. L'énorme variabilité des marchés rend la pose d'une dernière filature de niveau 4 totalement prohibitif (charbon à 8 et acier à 5, merci les 31£ pour 12 points....). Il est clair que je m'attendais à de la concurrence, elle est venu de Manubis trop peu et trop tard.

J'ai pas mal de chance sur mes mains, et j'évite de prendre des jokers. Sauf que je me demande si je ne surjoue pas l'évitement de ce coup, qui a aussi ses intérêts coté ordre du tour, évidemment... Bref, j'ai à apprendre.

Point également surprenant par rapport à ma première partie, personne ou presque n'avait de revenu conséquent durant la phase canal (au-delà de ceux qui passe le canal à emprunter, hein), qui a été du coup un peu lente à démarrer.

La dynamique du plateau est des joueurs est présente, au moins autant qu'à Lancashire, et c'est top. Le réseau (même coté canal) est rentable, bref, c'est du tout bon.

Je suis disponible pour la prochaine ! blush




 
My top
No board game found