555
réponses
18
followers
By : Manubis333 | Wednesday, August 15, 2018 at 9:28 PM
palferso
palferso
Manubis333 dit :En fait les emplacements des Bâtiments Flots se trouvent sur la troisième face du plateau Birmingham et accessible seulement via Joker localisation...
A côté des Chantier Navals qui, comme les Brasseries, vendent de l'Acier (du Fer enrichi en Charbon)...

Cette version, on peut déjà le dire avec certitude, semble indéniablement très supérieure aux 2 précédentes: bien plus complexe et bien moins scriptée.

My top
No board game found
fati 2020
fati 2020
Pas de comparaison pour dire qu'un tel est meilleur qu'un autre mais Brass birmingham est incontestablement plus complexe que lancashire. Les choix sont plus nombreux et rendent les décisions plus difficiles. Après 7 ou 8 parties aux compteur et 2 fois plus sur lancashire, les 2 versions sont excellentes et la mission de Birmingham de redonner un coup, de fouet au jeu est réussi. Un vrai bonheur de jouer à ces 2 jeux.
My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover

je viens de terminer de lire la variante pour jouer avec les deux boites même temps, c'est très intéressant, on doit faire une partie très bientôt
vraiment sympa ce bonus kickstarter

My top
No board game found
fati 2020
fati 2020
MDR
 
My top
No board game found
palferso
palferso
Harry Cover dit :

je viens de terminer de lire la variante pour jouer avec les deux boites même temps, c'est très intéressant, on doit faire une partie très bientôt
vraiment sympa ce bonus kickstarter

Cool! On attend tes retours avec impatience... Rassure-moi, ce sera bien à la fois plus complexe et moins scripté?

My top
No board game found
Manubis333
Manubis333
Le week-end dernier, deux parties de Brass Birmingham (la première Vendredi soir et la seconde Samedi après-midi), les deux à quatre joueurs.

Je vais d'abord parler de la seconde partie :
le score a été deux doubles ex-aequos : 105 PVs et 133 PVs (dont moi, deuxième au tie-breaker sur le revenu)

Sur cette partie, je me suis orienté vers de la Filature et encore... assez tard (vers la fin du Canal) avec un départ Manufactures.
Détail amusant : alors que personne ne part sur les Poteries, il y a eu lutte sur l'occupation des meilleures places... pour vendre la Poterie niveau I... Très intéressant...Mais il faut tout de même souligner que, pour une fois, je réussis à monter "manuellement" plus de 15 PVs en fin de phase Canal de reliquat sur le plateau (deux Filatures niveau II et ma Sidérurgie niveau II).

Je pense avoir fait une phase Rails honorable mais sans être exceptionnelle.
J'ai quand même eu mes moments de suspense... En fin de partie pour réussir à vendre ma Filature niveau IV...
Les Ventes se sont révélées délicates à réaliser car la Bière était très rare...
Je ne sais pas pourquoi mais personne ne voulait construire de Brasserie et la plupart des emplacement hybrides Brasserie+XXX était occupés par des XXX...
Bref, les joueurs étaient assoiffés !! Même si je suis parti sur les Filatures, le terreau était fertile pour un Brasseur professionnel. Cela aurait d'ailleurs pu inspirer les autres joueurs pour donner plus confiance dans la pose de Brasseries.

Au débriefing, j'ai compris que la réticence à poser des Brasseries venait de la sous-estimation des revenus et autres PVs qu'elles apportaient par rapport au fait "d'offrir" de la Bière pour les Ventes.
J'ai donc fait quelques mises au point au sujet des Brasseries : je gage qu'elles ne seront plus utilisées comme ça sur la prochaine partie !!PS : Voir plus bas pour la partie de vendredi soir.

a++
Manubis.
Manubis333
Manubis333
Attaquons la partie de vendredi dernier de Brass Birmingham...
Score :
Joueuse rouge : 118
Joueur Violet : 135 (Regis_G)
Joueur Bleu : 129
Joueur Jaune : 130 (moi)

Concernant les axes stratégiques :
  • La joueuse Rouge n'aura pas de plan défini mais on pourra la nommer la Sniper de Bâtiments... On va voir pourquoi...
  • Le joueur Bleu part "un peu sur tout" mais sera le poseur de rails... Ses rails lui ont rapporté des PVs mais cela ne suffira pas... Par ailleurs, je crois me souvenir que c'est lui qui marquera le moins sur ses Bâtiments en phase Rails.
  • Le joueur Violet jouera sur un double axe Manufacture+Sidérurgie très fort... mais sans oublier de jouer aussi au Sniper...
  • Quant à moi, le joueur Jaune, je serai... Potier... On va le voir, j'en ai eu des sueurs froides...
Déjà, on peut se poser la question : bin... et les Filatures ? Personne ?
Il y en a eu quelques-unes de construites et en toute rigueur, j'avais aussi lancé l'axe Filatures en parallèle mais je n'ai pas eu le temps de la mener aussi loin que je l'aurai voulu... Ou plutôt, on ne m'en a PAS laissé le temps...frown
D'un autre côté, Il n'y avait aucune tuile Marchand de Coton au Sud. La fameuse zone du Sud-Ouest était... déserte... Juste deux Filatures : une de Regis_G et une des miennes.

La Bière coulait à flots... C'est aussi à mettre au crédit de tous les joueurs présents... Hasard ou acuité formidable (Je pense un peu des deux mais surtout la seconde option), les Brasseries étaient posées avec justesse et la Bière produite partait très vite... Au point que les joueurs hésitaient à qui prendre de la Bière adverse en phase Rails pour ne pas trop favoriser l'un ou l'autre joueur quand ils n'avaient pas leur propre Bière...
Les Brasseries de niveau I ont été développées par les Joueurs pour attaquer directement avec celles de niveaux II. Sauf moi, j'ai fait l'ouverture Emprunt+Brasserie à Uttoxeter.
Mais dans la suite de la partie, les joueurs se partageaient donc bien la stratégie Brasseur fou... Si bien que tous les joueurs passaient à la caisse enregistreuse des PVs.
En tout cas, toutes ces Brasseries parachutées un peu partout tout du long de la partie grâce aux Emplacement hybrides, a eu pour effet de sérieusement freiner la stratégie pose de Rails du joueur bleu... Avec autant de "sources de réseau", les Joueurs s'étendaient facilement  et n'étaient jamais bloquées. De ce fait, le joueur bleu avait beaucoup de mal à surveiller tous les fronts de liaisons juteuses en PVs...
Résultat, Les Ventes étaient nombreuses et activaient les Brasseries à tour de bras, on a même eu des joueurs qui écrasaient leurs Brasseries pour réalimenter l'offre en Bière !!
En tout cas, la chasse (et la guerre) aux Emplacements de Brasseries était féroce !
Dans cette optique, on le voit les Brasseries sont toujours un sujet tendu dans une partie de Brass Birmingham :
  • S'il y a pénurie globale, c'est la chasse à la moindre Bière disponible
  • Si la Bière coule à flots, c'est la chasse aux Emplacements de construction de Brasseries !!
C'est le joueur bleu qui maintiendra le marché du Fer à un prix très bas... Il craignait pour la survie de ses Sidérurgies de niveau II et III.
Mais le timing bien maitrisé par Regis_G a voulu que ce soit lui qui profite pour ses développements pas trop chers et qui réussira à construire et activer toutes ses Sidérurgies...

Venons maintenant à ma gestion des Poteries...
Déjà, hourra !!! J'ai réussi, malgré les bourrasques, à construite ET activer ma Poterie de niveau III en phase Canal!!!
Concernant les cartes, j'avais comme première main, les cartes ville Belper, et Stafford... Je piocherai plus tard Stoke-on-Trent.
De plus, les deux Tuiles Marchand écoulant la Poterie étaient au nord (à Nottingham au Nord-Est et à Warrington, Nord-Nord-Ouest pour être précis).
Bref, il n'en fallait pas plus pour que ma main m'affiche Poteries en lettres lumineuses géantes...

Je place ma Poterie niveau I à Belper et vend à Nottingham dans la foulée. Plus tard dans la phase Canal, je développe ma Poterie niveau II...
Premier tir de Sniper de la joueuse rouge, elle dégaine sa Poterie niveau I à Stafford...
Moi : et zut... frownJ'avais commencé à construire l'approvisionnement en Charbon pour cette ville pour ma Poterie niveau III... Faut tout recommencer... Sachant que d'autres Poteries niveau I peuvent encore surgir... Quelle tension !!
Je me rassure en me disant que cette Poterie ira "à la casse" à la fin de la phase Canal... tant mieux et bon débarras...
Mine de rien, la Poterie de niveau III  ne se construit pas d'un claquement de doigt... Tout peut encore capoter misérablement...angryJe reste vigilant... et enfin je parviens à la construire !! Après quelques cents pas et deux tours plus tard, je fais une vente (avec une de mes Brasseries) et parviens à l'activer !
On en est quasiment à la fin de la phase Canal... Je prépare la phase rails avec quelques Mines (dont une à Coventry pour la suite de ma stratégie Poteries)
Regis_G et le joueur bleu m'ont jeté plus d'un regard soupçonneux durant la phase Canal... Et m'ont même carrément posé la question : qu'est-ce-que tu trafiques dans le coin nord avec tes Poteries ?
Moi :
Quand ils ont constaté mon scoring de fin de phase Canal (Combinée avec ma Poterie de niveau I, je marque 21 PVs et obtient un reliquat de 11 PVs pour la phase Rails sans compter le reste), je me dis que ça va pas être facile, la suite de mes Poteries...
D'autant plus que mon début de phase Rails ne se présente pas sous les meilleurs auspices : je n'ai aucune carte ville pour construire de la Poterie et pas la moindre carte Industrie valable...
Le joueur Bleu, jouant avant moi, place sa Poterie niveau I à Coventry... bon c'est mort pour moi là-bas...frown
L'absence de réseau à refaire en rails ralentit les autres, certes mais me ralentit moi aussi...angry
Mon seul rayon d'espoir : j'ai deux cartes Leek et peut donc poser du rail en y construisant une Mine... mais par où partir ? Je me décide d'aller vers Stoke-on-Trent.
Au bord de réussir, Regis_G dégaine sa Poterie Niveau I à Stafford... ça commence à sentir le roussi... Mais gardant mon sang-froid (dur, dur...), je me décide à forcer le destin et à prendre un Joker. Pendant ce temps, second tir de Sniper : la joueuse rouge pose une Manufacture à Stoke-on-Trent (couvrant encore un emplacement de Mine)...
J'ai pris mon Joker à temps, je joue donc en avance de phase et pose un Rail de Leek vers Belper (grâce à ma Mine à Leek) et enfin dégaine ma Poterie niveau IV !! Le gain de temps me permettra de poser ma Poterie niveau V (+ Emprunt) grâce au second Joker, et ensuite de relier Belper à Warrington pour vendre ma Poterie... Ouf, sauvé !
Mais tout cela m'a fait perdre du temps pour reprendre le dossier de mes Filatures... frownLe réseau est bien présent et n'attend que moi mais je manque d'actions pour "coloniser" le Sud Ouest désespérément vide...
Mon dernier coup tactique aura consisté en deux Développements assez chers (mais j'avais les moyens), l'un pour accéder à ma Sidérurgie de Niveau IV en défaussant ma Sidérurgie niveau III et l'autre pour... assécher suffisamment marché du Fer afin que ma Sidérurgie de niveau IV s'active dès la pose.
Mon erreur sur cette partie a tout de même été de ne pas suffisamment suivre les actions de Développement adverses pour mieux anticiper leurs actions...

Conclusion finale :
Quelle partie !! Mais quelle partie !!
J'étais véritablement la cible d'une chasse à l'homme ! Regis_G m'avouera d'ailleurs que ma pose de Poterie niveau IV était au tour près... Si j'avais encore dû retarder UNE seule fois ma pose, le dernier emplacement Poterie me passait sous le nez...
Et sur ce coup, grand merci à l'action Prospection (Scout) !! Le Joker peut certes être perçu comme une rustine mécanique mais des rustines comme celle-là, j'en veux encore beaucoup d'autres !! Beaucoup de joueurs oublient bien trop cette possibilité... car le Joker est perçu comme un choix par défaut de désespoir quand on ne estime ne rien pouvoir "tirer" de ses cartes. Je pense qu'il vaut mieux l'incorporer réellement à sa stratégie de jeu...
Quand on veut utiliser un Joker comme dernier recours, c'est que c'est déjà trop tard la plupart du temps... Mais quand on anticipe bien le moment de le prendre, le retour sur investissement peut très largement valoir "la perte" d'action. Comme un Emprunt qui est aussi une "perte" de temps mais l'argent reçu, investi efficacement, peut rendre la perte négligeable...
D'autant plus que, comme l'Emprunt, le Joker ne fait pas dépenser d'argent, donc est aussi un outil efficace de gestion de l'ordre du tour...
Contrairement aux Emprunts, la moyenne d'actions Prospection (efficaces, car hautement motivées bien sûr) dans une partie est faible (1 ou 2 voire trois) par rapport aux Emprunts (5, 6 voire plus), mais le faible nombre ne signifie pas que l'action est faible qualitativement...

On peut maintenant le dire : si on termine une partie à moins de 100 Pvs, c'est qu'on a fait de grosses erreurs qu'il convient de comprendre et ceci, quand le gagnant se situe entre 120 et 140 PVs.
Le phénomène d'émulation collective joue pour beaucoup. Je pense notamment à la joueuse de la première partie qui a su bien lire le jeu, s'inspirer des coups tactiques faits de part et d'autres pour assimiler leurs conséquences stratégiques.

Brass Birmingham me fait vivre de tels moments ludiques qu'il est définitivement adopté...Vite une autre partie !! a++
Manubis.
 
palferso
palferso
Manubis333 dit :Le Joker peut certes être perçu comme une rustine mécanique mais des rustines comme celle-là, j'en veux encore beaucoup d'autres !! Beaucoup de joueurs oublient bien trop cette possibilité... car le Joker est perçu comme un choix par défaut de désespoir quand on ne estime ne rien pouvoir "tirer" de ses cartes. Je pense qu'il vaut mieux l'incorporer réellement à sa stratégie de jeu...
Quand on veut utiliser un Joker comme dernier recours, c'est que c'est déjà trop tard la plupart du temps... Mais quand on anticipe bien le moment de le prendre, le retour sur investissement peut très largement valoir "la perte" d'action. Comme un Emprunt qui est aussi une "perte" de temps mais l'argent reçu, investi efficacement, peut rendre la perte négligeable...
D'autant plus que, comme l'Emprunt, le Joker ne fait pas dépenser d'argent, donc est aussi un outil efficace de gestion de l'ordre du tour...
Contrairement aux Emprunts, la moyenne d'actions Prospection (efficaces, car hautement motivées bien sûr) dans une partie est faible (1 ou 2 voire trois) par rapport aux Emprunts (5, 6 voire plus), mais le faible nombre ne signifie pas que l'action est faible qualitativement...
 

Tu as raison. Je qualifie le Joker souvent trop péjorativement de "rustine". C'en est une mais comme tu le dis très bien c'est aussi plus que ça (ou du moins, ça peut (ça doit...) l'être). Dans le cadre des Poteries, vu qu'à priori tu ne te lances pas là dedans en canal si tu n'as pas une main un tant soit peu favorable pour faire de la Poterie, il est évident que c'est en rail que le Joker devient une option plus que viable pour cette industrie (voire vitale en fonction de la main de départ) pour se garantir de pouvoir continuer à construire sa ou ses Poteries dans le bon timing comme ton CR le démontre si bien.

Merci pour tes retours!

My top
No board game found
palferso
palferso
Partie très intéressante hier soir à 3 avec Unkle et Stfrantic (la 5ème de Birmingham me concernant). On devait être 4 mais l'ami fdubois a été victime des joyeusetés du transport Francilien...

On a hésité et on a finalement décidé de remettre le couvert sur Birmingham en bloquant le marché de Gloucester (2 tuiles vides). Le reste nous donnera une poterie et une tuile vide sur Oxford, une caisse sur Schrewsbury et enfin, la mixte et une filature à Warrington.

La zone sud-ouest va être assez logiquement désertée et la partie ne va voir aucune filature construite ni développée (même si on hésitera plusieurs fois à s'y lancer) et 2 Poteries III construites et activées dès le canal!!! On ne fera chacun que 3 ou 4 emprunts et on n'aura jamais particulièrement de problèmes de fric avec notamment des revenus assez élevés.

Unkle va partir sur les caisses et empochera 8 points sur l'ensemble de la partie via le bonus de Shrewsbury. Stfrantic va jouer Poteries et Sidérurgies et de mon côté, inspiré par la partie précédente de Stfrantic, je vais partir sur Brasseries et Poteries.

Un peu énervé de ne pas avoir de main Poterie, je vais attaquer le canal avec une action Joker! Puis, je vais arroser le canal de bières (4 brasseries construites les 2 I et les 2 II) et un peu trop confiant quant à l'activation de mes Poteries I et III (j'ai dû travailler pour aller construire la III à Delper sur le secteur "fermé" à 3 joueurs vu que Stfrantic avait trusté Stafford et Coventry), je vais me faire avoir un peu bêtement en fin de canal sur les ventes de Stfrantic et surtout d'Unkle qui va ajouter une caisse au dernier moment à sa vente me laissant avec 2 bières sur le plateau pour activer des Poteries en nécessitant 3... Je vais vendre la Poterie III (logique vu les points doublés et l'activation de 2 de mes brasseries) et ma Poterie I va passer en pertes et profits... Pour moi, ça sentait le roussi et j'accusais logiquement un retard d'une 10aine de points (seulement... merci les brasseries!) sur mes adversaires à l'issue du canal.

Je vais en rail me contenter de placer ma Poterie V, de planter une ou 2 caisses pour faire un peu d'ombre à Unkle et surtout, je vais m'appliquer pour poser mes 3 dernières brasseries dans le bon tempo pour à la fois bénéficier des emplacements dispos pour tous (je n'en construirai pas à Derby que j'avais relié et bloquerai la ferme de Cannock) tout en me garantissant au max une utilisation perso de mes bières. Du coup, Unkle et Stfrantic vont devoir se battre pour pouvoir bénéficier de quelques brasseries sur le peu d'emplacements restants (n'en ayant construit chacun qu'une de niveau I en canal, il leur faudra de plus perdre du temps pour les développer en rail), il va y avoir de l'auto-écrasement les concernant et surtout, je pourrai du coup bénéficier de quelques unes de leurs bières posées un peu dans l'urgence de leur course aux emplacements pour construire de mon côté quelques double-rails grace à eux. J'activerai vite ma Poterie V, Stfrantic fera de même pour la sienne en fin de rail. Derby qui aura eu définitivement une grande importance (alors qu'il n'est pas accessible théoriquement à 3 joueurs...) me permettra sur mon dernier coup de faire un double développement pas cher aux Sidérurgies et d'y construire une sidérurgie III, me rapportant plus (7 points) que le seul rail que j'aurai pu construire...).

Résultat des courses: 146 pour Unkle, 155 pour Stfrantic, 163 pour moi. Incroyable... Je l'emporte en ayant perdu une Poterie I en canal!!! Evidemment, on a refait le match et il est vite clairement apparu que mon quasi monopole sur les brasseries avait été décisif: gros points de liaisons, gros revenus, 52 points de bâtiment pour cette industrie sur l'ensemble de la partie (soit presqu'un tiers de mes points...), c'est énorme et il est évident suite à la partie antérieure où Stfrantic l'avait également emporté avec une stratégie open bar sur les bières et donc, suite à cette dernière partie, que tout comme n'importe quelle industrie il est très dangereux à Brass de laisser quelqu'un trop seul sur un secteur (ce qui est rigolo avec les brasseries, c'est qu'on est passé d'un truc à construire avec parcimonie pour blinder ses propres besoins en bière à un truc où, grace notamment à l'option de jeu audacieuse, originale et créative de Stfrantic sur notre partie antérieure, il est hyper dangereux de laisser quelqu'un faire du "full open bar"!!!). De plus, on retrouve bien à Birmingham le côté "verre à moitié vide ou à moitié plein" typique de Brass: mes camarades m'ont certes plombé ma Poterie I en canal mais ce faisant, ils n'ont pas construit de brasseries supplémentaires vu qu'ils ont voulu siphonner partie des bières qui se trouvaient sur le plateau pour m'emmerder efficacement (et donc sans en remettre en jeu via des brasseries supplémentaires...), leur donnant du coup un temps de retard en rail sur cette industrie (avec l'obligation préalable de développer) qui leur coûte cher au final et a réduit l'écart avec moi en points évidemment mais aussi en terme de perte d'actions qu'avait engendré ma Poterie I construite et non activée.

Des parties ultra différentes; une guerre de tous les instants; tout, absolument tout à surveiller comme le lait sur le feu; des découvertes et remises en question à chaque partie ou presque: un très grand jeu. Merci Martin! Merci Roxley!
My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
Toujours du meme avis sur les configurations? Ca reste bien meilleur a 4?
Toujours du meme avis sur les deux jeux? X reste bien meilleur que Y?
My top
No board game found
palferso
palferso
T-Bow dit :Toujours du meme avis sur les configurations? Ca reste bien meilleur a 4?
Toujours du meme avis sur les deux jeux? X reste bien meilleur que Y?

Oui, ça reste meilleur à 4 même si à 3 joueurs, si on ferme des espaces de vente comme on l'a fait hier soir avec une répartition semi-aléatoire des tuiles vente, ça peut rendre le jeu très violent (violence qui a été exacerbée hier soir par le fait qu'aucun des 3 joueurs n'a joué les filatures: on était donc dans une config Lancashire niveau nombre d'industrie/violence de la concurrence).

Evidemment, l'un est bien meilleur que l'autre et vice versa. Ça, ça change pas...

My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
En tout cas, ca fait plaisir de voir que la gestion de la biere semble loin d'etre aussi monolithique qu'initialement envisage.
My top
No board game found
palferso
palferso
T-Bow dit :En tout ca, ca fait plaisir de voir que la gestion de la biere semble loin d'etre aussi monolithique qu'initialement envisage.

Oui, ton intuition était la bonne. Elle n'est absolument pas monolythique et si elle peut être gérée en "bon père de famille" (se garantir ses besoins en bière), l'option "tournée générale" (inonder le marché de bière) peut être tout aussi redoutable comme ont semblé le montrer les 2 dernières parties où j'ai participé...

My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
Mon intuition etait bien plus une envie de croire a quelque chose de plus ouvert qu'autre chose.
A voir ou se situe le point d'equilibre avec l'experience, et comment on peut influer sur l'approvisionnement.

Bon, parlons serieusement. Il faut trouver un nom pour cette strategie.
Happy hour? Barman? Oktoberfest?
My top
No board game found
Manubis333
Manubis333
palferso dit :Partie très intéressante hier soir à 3 avec Unkle et Stfrantic. [....]

Unkle va partir sur les caisses et empochera 8 points sur l'ensemble de la partie via le bonus de Shrewsbury. Stfrantic va jouer Poteries et Sidérurgies et de mon côté, inspiré par la partie précédente de Stfrantic, je vais partir sur Brasseries et Poteries.

[...] Puis, je vais arroser le canal de bières (4 brasseries construites les 2 I et les 2 II) [...]

Résultat des courses: 146 pour Unkle, 155 pour Stfrantic, 163 pour moi. Incroyable... Je l'emporte en ayant perdu une Poterie I en canal!!! Evidemment, on a refait le match et il est vite clairement apparu que mon quasi monopole sur les brasseries avait été décisif: gros points de liaisons, gros revenus, 52 points de bâtiment pour cette industrie sur l'ensemble de la partie (soit presqu'un tiers de mes points...), c'est énorme [...]

Bonjour Palferso,

Magnifique retour !
Eh bien, quelle partie disputée !! cela fait plaisir à lire...
Oui... parmi les paramètres important à l'axe Poterie, on a la distribution des tuiles Poteries.
Si les tuiles mixte et Poterie se trouvent sur l'axe Warrington-Oxford, c'est à mon sens la situation la plus favorable car trois emplacements sur les quatre sont proches de leur débouchés.

Deux Poteries niveau III construites et activées en Canal ???broken heartTrès impressionnant !!cheeky
Oui... Laisser quelqu'un seul sur les Brasseries est très dangereux. Sur ma dernière partie ci-dessus, mes adversaires étaient parvenus à percevoir ce danger, car ils ont réussi à évaluer l'ordre de grandeur et donc l'importance des récompenses des activations : Activer une Brasserie adverse peut être potentiellement un cadeau trop beau... Surtout les dernières Brasseries de niveau III et IV.
De plus, on l'a bien constaté aussi... Toutes les Brasseries donnent deux PVs de liaisons : c'est énorme ! les emplacements où sont construites les Brasseries peuvent devenir des lieux à fort enjeu stratégique pour la pose de Rails.
Je constate que dans ta partie aussi, si la Bière coule à flots, ce sont les emplacements qui deviennent critiques... En effet, celui qui revendique le plus d'emplacements Brasseries pourra valoriser plus de Brasseries en fin de partie mais surtout sera obligé de sacrifier moins de ses Brasseries par écrasement s'il veut vendre...

Je te rejoins, cette dualité sur les Brasseries est une des belles découvertes de ces dernières parties...
Oui, ce Brass Birmingham continue d'irradier la qualité ludique des plus grands jeux et ce, de plus en plus fortement...
a++
Manubis.

Harry Cover
Harry Cover
chouette retour merci les gars ! la bière ça met la pression !
My top
No board game found
fdubois
fdubois
1) avec deux régions condamnées et/ou sans débouchés (le sud ouest et le nord est), cela a dû être une belle boucherie

2) je suis étonné de lire que vous fûtes 2 à vous lancer dans les poteries.

3) comme je l'écrivais un peu plus haut, les brasseries ont un ratio coût/revenu/PV hyper intéressant et compétitif. Il n'est pas donc pas mauvais d'arroser le plateau de bière. Je me suis fourvoyé en écrivant initialement qu'il fallait se réserver sa bière pour sa propre consommation.

4) quoi ? seulement  3 ou 4 emprunts ? pas plus ? quelle hérésie !!!

5) du coup, tout ceci me fait encore plus regretter mon absence
T-Bow
T-Bow
Une autre tendance amusante se degage : les scores semblent assez similaires a ceux de Lancashire, a configuration egale.
My top
No board game found
palferso
palferso
fdubois dit :1) avec deux régions condamnées et/ou sans débouchés (le sud ouest et le nord est), cela a dû être une belle boucherie

[...]

4) quoi ? seulement  3 ou 4 emprunts ? pas plus ? quelle hérésie !!!
 

1) Oui. Mais surtout, c'est aussi le fait que nous n'ayons pas joué les filatures qui a exacerbé encore plus la violence et la tension du truc. C'était agréable de jouer Birmingham en conditions de concurrence Lancashire (seulement 5 industries en jeu).

4) Oui. Ça m'a fait mal aux fesses. C'était dur de se serrer la ceinture... C'est promis je ne recommencerai plus!

My top
No board game found
Dori
Dori
En tout cas j'ai quand meme l'impression que faire de la biere et des rails c'est la base de toute stratégie gagnante.
on peut coupler avec autre chose si nécessaire mais ne serait ce que cela forme une bonne base
My top
SirHeimdall
SirHeimdall
Retour rapide de ma part sur ce jeu après une petite dizaine de parties.

Il est tout bonnement exceptionnel !!!

Une vraie perle ludique comme j'en ai rarement vu tellement le gameplay est aux petits oignons (un vrai mélange d'interactions et de stratégie).
Le jeu est plutôt complexe et il faut vraiment se creuser les méninges pour s'en sortir pour en tirer un max de profit. Les fins de manches se jouent au poil, il faut souvent compter ses actions en amont pour pouvoir s'en sortir idéalement et la gestion de l'ordre du tour est tout bonnement géniale.

Bref, un jeu pour gros gamer et qui se savoure avec délectation !

Sans oublier le matos qui est vraiment d'excellent qualité ! 
Pour résumer, un jeu à avoir dans sa collection si on aime la stratégie dans sa plus noble forme (pour info, je ne connais pas Lancashire donc je ne ferai pas de comparaison, j'ai pris celui-ci après avoir lu les retours qui semblaient très bons) !

PS : la courbe de progression est assez importante et de nombreuses stratégies semblent mener à la victoire

 
My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
Dori dit :En tout cas j'ai quand meme l'impression que faire de la biere et des rails c'est la base de toute stratégie gagnante.
on peut coupler avec autre chose si nécessaire mais ne serait ce que cela forme une bonne base

La connectivite a de toute facon toujours ete un enjeu majeur a Brass.
Pour la biere, j'espere que l'ensemble des possibles est envisageable et performant en fonction des circonstances. De ne produire soi-meme qu'un strict minimum jusqu'a l'Oktoberfest.

My top
No board game found
Manubis333
Manubis333
T-Bow dit :
Dori dit :En tout cas j'ai quand meme l'impression que faire de la biere et des rails c'est la base de toute stratégie gagnante.
on peut coupler avec autre chose si nécessaire mais ne serait ce que cela forme une bonne base

[...]
Pour la biere, j'espere que l'ensemble des possibles est envisageable et performant en fonction des circonstances. De ne produire soi-meme qu'un strict minimum jusqu'a l'Oktoberfest.

Bonjour T-Bow,

Je vais faire une réponse du berger à la bergère...

Si un joueur part sur une stratégie Oktoberfest, comme tu la nommes, c'est que les autres joueurs n'en font pas autant (NDLR : merci Captain Obvious). Il faut donc bien que les autres joueurs soient compétitifs sur d'autres axes... Autrement dit, si une stratégie avec peu de Bière ne fonctionnait pas, c'est que l'Oktoberfest serait imbattable...surprise
J'en doute très fortement bien sûr... Puisque si le plateau est inondé de Bières (rêve ou cauchemar ? ^^), cela fait gagner du temps de préparation de Ventes pour ceux qui font autre chose, de la Poterie par exemple, qui donne pas mal de PVs...

De toute manière, même en produisant peu de Bières, il est quasiment obligatoire de se réserver l'un ou l'autre des emplacements pour ne pas perdre de temps dans ses Ventes et éviter d'être trop dépendant du bon vouloir des brasseurs... Et ceci, toujours avec l'idée qu'on veut faire la différence (ses PVs) avec autre chose que des Brasseries.

a++
Manubis.

T-Bow
T-Bow
Je parlais plus d'avoir un spectre complet et a adapter finement en fonction des circonstances.
De plus, tu peux aussi avoir la situation ou 3 joueurs produisent "normalement" et le 4e beaucoup moins.

Je me demande egalement a quel point on peut limiter sa production de biere. On a explore la limite haute (Oktoberfest), je me demande quelle est la limite basse.
My top
No board game found
Manubis333
Manubis333
T-Bow dit :Je parlais plus d'avoir un spectre complet et a adapter finement en fonction des circonstances.
De plus, tu peux aussi avoir la situation ou 3 joueurs produisent "normalement" et le 4e beaucoup moins.

Je me demande egalement a quel point on peut limiter sa production de biere. On a explore la limite haute (Oktoberfest), je me demande quelle est la limite basse.

Ah... Alors je n'ai pas compris ce que tu veux dire... tu peux expliciter ce que tu veux dire par "spectre complet" ?

Ok... La situation où trois joueurs produisent de la Bière et un quatrième beaucoup moins, j'ai vu : c'était la situation de la partie de mon dernier CR ci-dessus avec moi dans le rôle de celui qui produit le moins de Bière... J'étais parti sur les Poteries.

Chercher à limiter sa production de Bière ? je pense qu'une réponse générale est difficile à trouver : cela dépend beaucoup du contexte en cours de partie.
En tout cas, on en a une illustration avec deux exemples : Des brasseurs fous qui alimentent un (ou deux ?) Potiers fous... les Potiers peuvent se concentrer sur leur timing plutôt que de consacrer trop de temps à la Bière... Cela se conçoit très bien vu que les Poteries sont juteuse sen PVs.
Le minimum syndical à valider concernant la Bière pour ces Potiers, consiste à se réserver une ou deux places pour du gain de temps ponctuel sur des ventes futures délicates à réaliser.

Cet exemple me semble être un bon point de départ pour imaginer des stratégies à faible production de Bière : Voir comment compenser les pénuries de Bière et voir ce qui peut permettre de rester compétitif en termes de PVs.

a++
Manubis.

palferso
palferso
Manubis333 dit :imaginer des stratégies à faible production de Bière

Sans y avoir trop réfléchi, je pense qu'il doit y avoir moyen de "contrer" les brasseurs notamment en occupant avec d'autres industries les double slots qui sont directement occupables (sauf Coalbrookdale où la première sidérurgie ne peut écraser le site de la brasserie) ce qui fait quand même 5 emplacements qui peuvent définitivement disparaître pour les brasseurs au canal dès la 1ère construction si des filatures et des caisses de niveau II ou plus y sont posées (6 avec Uttoxeter où une caisse ne nécessitant pas de charbon pourra être construite mais ne pourra être activée qu'en rail). On peut donc avoir un cas extrême où 7 sites de construction de brasseries n'existeront plus en rail... Et si des brasseries de niveau II ou plus ont été construites sur les 4 derniers emplacements disponibles (le slot filature/brasserie d'Uttoxeter, le site de Burton-on-trent et les 2 farm), on peut strictement ne plus avoir aucune possibilité de construction de brasseries en rail.


Dans un cas extrême comme celui-ci, on se retrouverait avec seulement 4 brasseries activées au total et 4 bières disponibles sur le plateau pour toute la partie!!! La course aux bières fournies par les points de vente devrait être assez rigolotte dans ce contexte...

broken heart

My top
No board game found
palferso
palferso
Sur l'ensemble d'une partie, il y aura donc (hors points de vente) en terme de présence potentielle sur le plateau toujours un minimum théorique de 4 bières (on peut évidemment descendre plus bas si personne ne contruit de brasseries...) et un maximum de 30 (voire même plus en cas d'auto-écrasements...). Dans les 2 cas, cela semble assez improbable et très extrême mais bon, ça donne la fourchette et montre qu'il y a quand même sacrément moyen d'influer sur la dispo en bière...
My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
palferso dit :Sur l'ensemble d'une partie, il y aura donc (hors points de vente) en terme de présence potentielle sur le plateau toujours un minimum théorique de 4 bières (on peut évidemment descendre plus bas si personne ne contruit de brasseries...) et un maximum de 30 (voire même plus en cas d'auto-écrasements...). Dans les 2 cas, cela semble assez improbable et très extrême mais bon, ça donne la fourchette et montre qu'il y a quand même sacrément moyen d'influer sur la dispo en bière...

Oui, je me posais ce genre de questions quelques messages plus haut :
 

T-Bow dit :
Pour le coup, la gestion de la biere pourrait bien etre beaucoup plus filoute qu'initialement evoque. Par exemple, la quantite de biere disponible en rail me parait etre extremement variable et totalement entre les mains des joueurs. Par exemple, la difference entre :
- 4 joueurs qui font leurs 2 brasseries I en canal
- 2 joueurs qui font leurs 2 brasseries II et leurs 2 brasseries III en canal
Est juste monstrueuse. Dans les deux cas, 8 brasseries ont ete construites en canal, meme quantite totale de biere en canal. Dans le 1er cas, tous les emplacements se liberent en rail. Dans le 2e cas, les 8 espaces sont plombes pour le rail sauf volonte d'auto-ecrasement. A 2 bieres par brasserie en rail, la variation potentielle parait juste titanesque.
Et ce sans meme evoquer ce qui peut se produire sur les emplacements dual. Un brasseur fou qui veut plomber la biere en rail peut gentiment construire des batiments II+ sur les emplacements dual pour activer ses brasseries en canal, et plomber encore plus de spots. Le (non-)developpement ou la (non-)pose des brasseries I en canal semble etre une decision particulierement engageante, avec de grosses repercussions.
Et si certains joueurs se mettent a devoir contrer ce genre blocage en se forcant a construire des brasseries, tout d'un coup il y a encore plus de bieres disponibles en canal. Ce qui a son tour aura d'autres impacts : bieres residuelles a l'entree en rail, developpement/construction massive de batiments hyper demandeurs en biere en canal...
Il me semble que les joueurs doivent assez rapidement identifier le type de besoins en biere qu'ils vont avoir, et plus particulierement quel type d'approvisionnement en biere va le plus gener ou favoriser les autres joueurs. Et integrer cette dimension a son plan de jeu, tant pour tenter de faire pencher la balance de son cote que pour s'adapter sur les choses tournent mal de ce point de vue.

 

Je me demande toujours jusqu'a quel point on peut (doit?) jouer sur cet aspect.
My top
No board game found
palferso
palferso
T-Bow dit :
Je me demande toujours jusqu'a quel point on peut (doit?) jouer sur cet aspect.

Ce que je peux dire comme évidence, c'est que comme tout à ce jeu (et Birmingham de ce point de vue reste dans les clous de son aîné), cela va dépendre évidemment de ta main.

Par contre, connaître certaines implications et options stratégiques te donne des latitudes dans la gestion de ta main qui sont bien entendu fondamentales pour le contrôle de ton jeu et la pertinence réactive aux joyeusetés imprévues qui ne manqueront pas de se présenter. Sur ma prochaine partie par exemple, dans le cas qui nous intéresse et avec l'acquis de mes 2 dernières parties, si j'ai des possibilités de brasseries j'évaluerai à priori et en cours de route l'intérêt d'inonder et de bloquer des espaces dès le canal ou si au contraire j'ai une main pauvre en possibilités de brasseries, je regarderai si je peux/veux bloquer certains espaces partagés entre brasseries et autres industries, etc.

My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
Je pensais plus en terme de preparation du rail.
Quels que soient sa main et son implication dans le jeu sur la biere, je me demande a quel point on doit identifier rapidement la direction que prend l'approvisionnement de biere en rail et adapter son jeu en consequence. Je suppose qu'on doit vouloir adapter son entree en rail a cet approvisionnement, surtout si on sent que ca part vers un extreme.
My top
No board game found
palferso
palferso
T-Bow dit :Je suppose qu'on doit vouloir adapter son entree en rail a cet approvisionnement, surtout si on sent que ca part vers un extreme.

Oui. Maintenant, vu que le nombre de cartes industries Brasseries reste constant quelle que soit la config (et est proportionnellement le plus élevé de toutes les cartes industries) et qu'il en est de même pour les villes avec brasseries (sauf pour Uttoxeter qui a une carte de moins à 3 joueurs), j'ai la sensation que ROXLEY a veillé à ce qu'une adaptation soit toujours possible et/ou à ce que des conditions très extrêmes quant aux bières puissent être facilement jugulées voire évitées.

My top
No board game found
Le Zeptien
Le Zeptien
Une partie de BB config 4 pour moi hier soir. 
Je vais pas en dire grand chose parce que :
- 1) j'étais fatigué
- 2) Je me suis tapé les explications des règles alors que c'était pas ma boite... (un joueur avait joué 2 fois à BL, une joueuse avait joué un BL une seule fois mais avait gagné sa partie, 1 joueur disputait là son second BB.) 
- 3) En manque total d'inspi, j'ai faisais ce que je pouvais, et non ce que je voulais, réalisant un tour plus tard des trucs du genre :  "Roooh ! Mais quel andouille ! Pourquoi j'ai fait ceci au lieu de cela ??  et j'ai joué cette carte en plus Pffff !"
- J'ai manqué des tas de bons coups, genre louper des possibilités de ventes multiples...c'est seulement par coquetterie que je me suis pas arraché les cheveux par poignée (je sais que de toute manière, certains ici ne pourraient pas le faire, mais je dirai pas qui...)

Je termine second à 4 ou 5 points seulement du premier, mais je vous assure, j'arrive toujours pas à le croire tellement j'étais certain de finir dernier, et loin, loin, loin... 
Bref, une mauvaise partie dans laquelle j'ai pas réussi à me fixer sur une stratégie précise. J'ai même mal débuté en faisant le choix bizarre de poser mes premiers bâtiments et canaux loin du marché extérieurs le plus proche, mais pas loin du tout de celui...qui n'achetait rien. Bref, j'ai un peu "bouletisé". J'ai trouvé le moyen de perdre à la période canal un brasserie niveau 1 avec un tonneau dessus (oui, oui...) et sans avoir pu retourner une filature niveau 2. Su-per !no

Et donc au décompte canal, j'étais bon dernier à 15 points environ du premier. L'expérience m'a permis quand même de revenir dans la période rail, mes adversaires pataugeant un peu il me semble dans les différentes possibilités. 
Je crois avoir fait 4 emprunts en tout, mon revenu final étant de 6£ (le plus faible). 

Et ben... ouaip, pas ma meilleure partie de Brass en générale, et la pire à BB. Bon, faut dire que j'avais gagné la première et c'était seulement ma seconde... Mais franchement, j'ai été déçu de m'emmêler les pinceaux à ce point là. Faut pas jouer à Brass fatigué un jeudi soir, en sachant en plus qu'on travaille le lendemain...

...mais bon, la tentation était trop forte. 
 
My top
No board game found