This game has been added to the database at May 8, 2005

edition 2005
Par Wolfgang Kramer and Michael Kiesling
Édité par Ravensburger
Distributed by Oya

Standalone 2 extensions 2 editions
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Amazon
Docteur Mops

Draco : Le prochain Colovini

Draco : Le prochain Colovini

C'est toujours une bonne nouvelle que d'apprendre la sortie prochaine d'un nouveau jeu de Leo Colovini. Ceux qui suivent les chroniques de Tric Trac régulièrement savent mon intérêt pour cet auteur à la production parfois pourtant inégale.

Leo Colovini est un créateur italien , fils spirituel d'Alex Randolph (le pape des jeux modernes) qui crée des jeux dits "à l'allemande" avec souvent une composante que certains qualifient de chaotique. On parle également de jeux d'opportunisme, ce qui avouez-le n'est pas un qualificatif habituellement favorable.
Dans le domaine des jeux de société, cela indique que ce type de jeu est sujet à une réévaluation des enjeux à chaque tour, l'opposant ainsi aux jeux de stratégie à long terme où l'on choisit sa façon d'atteindre la victoire en début de partie.

Dans "Draco", Colovini revisite le jeu de parcours qu'il avait brillamment mis en avant dans son célèbre "Cartagena".

Comme l'indique son nom, il vous est proposé ici une course de dragons qui vous conduira en haut du mont Draco.

Default


Chaque joueur commencera la partie en chevauchant un dragon coloré. Chacun recevra une série de cartes qui lui permettront de faire avancer l'un des dragons de la course et pas forcément le sien. Chaque carte indiquant le nombre de cases dont avance le dragon.

Pourquoi donc faire avancer les dragons adverses ?

Car vous pouvez changer de monture en cours de course. Si la carte que vous jouez concerne un dragon qui ne possède pas de cavalier (tous n'en ont pas) vous sautez immédiatement sur le dos de ce dernier.

On ne peut pas prendre la place d'un dragon déjà monté.

Dans "Draco", il ne suffit pas d'arriver le premier. Tout le long de la course se trouvent des cases spéciales. Dès qu'un dragon s'arrête sur l'une d'elle, un comptage de points de victoire a lieu immédiatement.

Chaque case (comme dans "Heimlich & Co") rapporte des points aux cavaliers qui s'y trouvent.

Pour corser un peu l'affaire, il existe 2 types de cases d'évaluation : Les mineures qui ne comptent que les cases inférieures ou égales à 3 et les autres qui comptent tout.

Comme dans la plupart des jeux, chaque joueur pioche des cartes en fin de tour pour se refaire une main. Sauf... Sauf si vous venez de déclencher un comptage ! Comme vous pouvez en déclencher sur plusieurs tours d'affilés, il se peut que votre main se réduise de plus en plus.

La partie prend fin quand 3 dragons arrivent au somment du mont Draco. Et ce n'est donc pas le premier qui remporte la course mais le cavalier qui aura marqué le plus de points pendant celle-ci.

"Draco" semble avoir un petit air de "That's Life" (tient Leo est aussi fils spirituel de Kramer ^^) le rangeant d'emblée dans les jeux familiaux avec de l'astuce dedans. Du coup, le look medfan à la D&D couplé à des coloris assez flashy ne rendent peut-être pas service vu le public concerné.

Il est bien joli ton Dragon monsieur Schmidt mais les râleurs vont encore dire que le thème est tout plaqué et ils n'auront pas tort... Mais est-ce bien important ?

"Draco"
Un jeu de Leo Colovini
Publié chez Schmidt
Pour 2 à 5 chevaucheurs d'au moins 8 ans
Disponible pour mars 2011

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Draco
Draco
Par Leo Colovini
Illustré par Kerem Beyit and Anne Pätzke
2-5 8+ 30´
Cartagena
Cartagena
2-5 8+ 30´

Comments (8)

Default
rolft
rolft

Cà a l'air sympa çà.

Pourtant quand on voit l'accueil très moyen qui a été réservé à son précédent jeu de parcours Atlantis (que je trouvais personnellement très réussi), je suis étonné qu'il persévère dans cette voie.

paulax
paulax

Au début j'ai cru que le lien sur le nom d'Alex Randolph vers le jeu des escargots était une erreur... Mais en fait non, car Draco, c'est juste une réédition de la course des escargots, avec un relookage et qq améliorations :p

moiseursula
moiseursula

Et comme le tort...tue, je prefere aller à dos de dragon...

M'a l'air sympa ca !!!

Ingalls
Ingalls

C'est complètement plaqué comme thème. Ca, c'est fait. Pour le reste mieux vaut un thème plaqué que pas du tout. Na. Quant à n'avoir pas tord c'est limite lapsus, non? En tout cas j'aime bien.

Koban
Koban

je vais suivre ce jeu. moi j'aime sont look. le principe a l'air rigolo. et même si le thème est plaqué ça fera plaisir au allergique de Big point (je de parcours a "thème" purement abstrait. (Big point au édition Schmidt aussi)

orca1007
orca1007

L'idée de sauter d'un dragon à un autre est très bonne je trouve.

Giludo
Giludo

Non seulement ils ont l'air, mais ils le sont réellement...

Ymokal
Ymokal

Les dragons sur les cartes ont l'air magnifiques.