Funkenschlag

Funkenschlag

Édition 2004
Par Friedemann Friese
Illustré par Maura Kalusky
Distributed by Rio Grande Games and 2F-Spiele
2 to 6 joueurs
Number of players
14 ans et +
Age
120 min
Temps de partie
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu

Description

Funkenschlag est la réédition du jeu du même nom sorti quelques années auparavant, avec quelques simplifications de règles et un matériel plus travaillé. On dispose d’un plateau réversible qui permet de jouer soit en Allemagne, soit aux États-Unis. Chaque joueur va être responsable du développement et de l’alimentation d’un réseau d’alimentation électrique.
Ma petite entreprise...
On dispose sur 2 rangées 4 centrales : la première représentant le marché actuel (correspondant aux centrales de plus faibles indices parmi les 8 visibles) dans lequel un joueur va pouvoir proposer une centrale aux enchères, la deuxième le marché prévisionnel des centrales. Un prix minimum est indiqué sur la carte et les enchères s’effectuent dans l’ordre du tour parmi ceux qui n’ont pas acquis de centrales jusqu’à ce que tout le monde sauf un passe. On pioche alors une nouvelle centrale et on ré-agence les cartes par ordre croissant. Si le joueur qui a proposé la centrale est l’acquéreur, c’est le joueur suivant propose une autre centrale, sinon ça reste le même joueur. Si un joueur passe plutôt que de proposer une centrale, alors il ne pourra plus enchérir pour ce tour. Le nombre maximum de centrales pour un joueur est de 3.
En foires aux ressources
Les centrales achetées aux enchères fonctionnent soit au charbon, soit au pétrole, soit aux déchets (recyclage), soit au nucléaire et permettent d’alimenter un certain nombre de villes. Un dernier type de centrales (éoliennes) ne nécessitent aucune ressource. Dans l’ordre inverse du tour, on peut acheter des ressources (au maximum du double de ce que sa centrale utilise) en fonction des cours : plus une ressource sera achetée (c'est-à-dire disponible) et plus la suivante sera chère (par palier). En début de partie, le charbon et le pétrole sont plutôt communs mais étant des ressources plutôt sollicités, ils deviendront de plus en plus chers. À l’inverse les déchets et l’uranium assez onéreux au départ mais permettent une meilleure puissance pour alimenter, et peuvent baisser en coût plus tard dans la partie.
Construction ou obstruction ?
Dans l’ordre inverse du tour, les joueurs vont pouvoir s’implanter dans une ville en payant le coût de la liaison (indiqué sur la carte) entre une ville de son réseau et une autre libre. Pendant la première phase du jeu, un seul joueur peut s’établir dans une ville ; pendant la deuxième phase (quand un joueur a construit dans 7 villes), deux joueurs peuvent être cohabiter (pour plus cher) ; pendant la dernière phase (quand une carte particulière a été piochée), il y a de la place pour trois. Il est possible de passer plusieurs liaisons si des villes sont occupés par les adversaires, mais dans ce cas, il faudra payer le coût de toutes les liaisons traversées.
Une alimentation saine et équilibrée…
On va alors décider combien de villes on veut (ou plutôt on peut) alimenter, ce qui apporte un revenu substantiel. C’est ici que la guerre aux ressources prend tout son sens, et plus encore en fin de partie où il est important de pouvoir alimenter ses centrales. On ré-alimente (modérément) en ressources et on défausse la centrale de plus haute valeur sur celles visibles.
Rien ne sert de construire, il faut partir à point
L’ordre du tour est déterminé par le nombre d’implantation, puis à égalité par la centrale de plus haute valeur : être premier étant plutôt désavantageant, les joueurs à la traîne peuvent assez bien se refaire s’ils ne sont pas trop distancés. La partie se termine au tour où un joueur construit 15 implantations dans des villes, mais le gagnant sera celui qui parviendra à alimenter le plus de villes.

Suggestion de jeux :

No board game found


Les avis

8.80 
410 reviews
Smiley 110
Smiley 18
Smiley 237
Like
Funky Swag
9,90 
Frère Tuck927 September 3, 2015

Ça raconte quoi ?Tu es PDG d’un fournisseur d’électricité qui opère soit en Allemagne, soit aux Etats-Unis (joie du plateau recto-verso). Tu as soif de centrales,...

Positive reviews

Electric Dream
10,00 

Les + : Règles relativement simples dès lors qu’elles sont assimiléesFonctionne dans toutes les configurations de joueursJeu complet : Gestion de l’ordre...

Ce jeu est très electrisant !
10,00 

Un jeu de gestion d'argent super bien pensé. Le thème colle parfaitement au jeu. L'objectif est d'alimenter le plus de villes possibles en électricité...

Le courant passe bien
10,00 

Voici un jeu bien riche et très tactique, aux parties assez longues et avec assez d'extensions pour ne jamais vous lasser.Ajoutez à ça qu'au final, les...

Negative reviews

Uranium powa
5,00 

Un bon jeu d'enchères et d'optimisation à l'allemande (plateau fonctionnel mais moche, équilibre parfait, mécanique fluide mais froide). A 5 joueurs, le...

Einen deutsche Spiele
4,00 

Funkenschlag représente ce que je n'aime pas vraiment dans l'univers ludique actuel : les jeux dits "allemands", froids et calculateurs à l'extrême. Les...

Un jeu loin d'électriser les foules
4,90 

Les + :matériel solidethème cohérentsystème d'enchères qui permet d'avoir une phase interactivegestion du premier...

Give your opinion!Lire tous les avis