This game has been added to the database at Sep 30, 2014

edition 2015
Par Charlotte Fillonneau
Illustré par Loïc Billiau
Édité par Gigamic

Standalone
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Amazon
Monsieur Guillaume

El Capitan : ou est le requin, coco ?

El Capitan : ou est le requin, coco ?

Charlotte était mousse sur le "Gigam'Noir". Tentant d'obéir le plus rapidement possible aux ordres de celui qui se faisait appeler El Capitan, elle lui rapportait tout ce qu’il demandait, comptant sur sa mémoire pour être plus rapide que ses adversaires. Les quelques pièces qui tintaient dans sa poche montraient bien qu’elle avait eu jusque là la main plutôt heureuse !

Gigamic nous convie à bord d’un galion pirate, toujours propice à l’aventure où nos neurones et nos réflexes seront mis à rude épreuve. Dans El Capitan (à ne pas confondre avec la formation rocheuse dans la vallée de Yosemite ou le jeu "El Capitàn"), premier jeu édité de Charlotte Filloneau, illustré par Loïc Billiau, 2 à 6 joueurs à partir de 6 ans vont tenter de s'enrichir en retrouvant tout ce que demande le Capitaine le plus rapidement. Arrêtez de briquer le pont et tous à vos postes !

Default

Larguez les amarres !

Chaque joueur reçoit un set de 12 cartes Pirate ainsi qu’une pièce d’or et le navire à sa couleur. Le set est constitué d’illustrations et chaque joueur a les mêmes. Dans le coffre du capitaine, des doublons qui font bien envie et au centre de la table, en plus du sablier, un paquet de 24 cartes constitué de deux exemplaires de chacune des 12 illustrations plus trois cartes particulières : les cartes « Capitaine ». 13 cartes sont piochées aléatoirement et les trois cartes spéciales y sont ajoutées. Le jeu durera donc 16 manches.

Trois cartes spéciales : « Premier », « Deuxième » et « Dernier » sont prêtes, au bord de l’espace de jeu.

Chaque joueur installe ses cartes face visible sans ordre spécial, étalées devant lui en un tableau de 4 par 3. Sablier retourné et hop, une minute pour mémoriser un peu tout ça.

Default

Top, le premier joueur retourne une carte « Capitaine ». Le plus rapidement possible, chaque joueur pose son galion sur ce qu’il pense être la bonne carte et tape au milieu. Une fois ceci fait, on se masse les doigts écrasés et le perroquet du capitaine distribue la carte « Premier » au premier qui a rejoint le milieu, la carte « Deuxième » au… oui, vous avez deviné. Idem pour le dernier à avoir taper.

Chacun retourne la carte sur laquelle son navire stationne comme preuve de son choix. S’il s’est trompé, il doit rendre une pièce au capitaine. Ceux qui ne se sont pas trompés reçoivent une récompense, fonction de leur rapidité : trois pièces pour le premier, deux pour le second et une pour les autres, sauf le dernier qui, même s’il a vu juste, ne reçoit rien.

La Longue-Vue, première carte spéciale, permet à chacun de retourner une carte pour vérifier son illustration. Le Pavillon Noir permet à celui qui le retourne d’échanger deux cartes dans un tableau adverse… et paf ! Enfin la Tempête met le bazar dans tout ça car tous récupèreront leurs 12 cartes, les mélangent et les replacent, avec à nouveau une minute pour « re-mémoriser » tout ça… et ensuite se tromper encore plus là où mes enfants y arrivent… grmeblemble !

Au bout du compte, le plus riche l’emportera et aura le droit de monter au nid-de-pie pour se la couler douce !

Default

Hey, hey, c'est moi, l'plus rapide... et l'plus beau !

Cerveaux à bâbord!

El Capitan est au final un mariage étonnant entre un jeu de Memory et un jeu du bouchon pour le côté rapidité et « dommage pour le dernier ! ». Bien gérer les deux n’est pas évident car il y a toujours l’envie de taper vite qui bouscule la concentration et la réflexion pour retrouver ce fichu bon emplacement. D’un autre côté, taper vite pour rien est préjudiciable… que voilà la frustration face à deux impératifs contradictoire… et c’est drôle !

Le jeu de Charlotte Filloneau est bien sûr très amusant à jouer en famille car les enfants, à cet égard, tirent bien leur épingle du jeu. Il faut avouer également que parfois l’instinct, de façon surprenante et pousser par cette vivacité, vous amène à poser le bateau sans trop réfléchir et pourtant au bon endroit. Les mystères du cerveau et de l’inconscient !

Le petit rajout de la variante Expert demande juste de crier « à l’abordage » lorsqu’une carte montrant pour la deuxième fois une même illustration est retournée pour un beau doublon de récompense… ou d’amende si ce fût une erreur. De quoi être un peu plus dans l’ambiance de piraterie qui, avec les joyeux râleurs qui se trompent ou ne sont pas assez rapides, sera déjà bien présent sur le gaillard avant de chez Gigamic.

► La vidéo de l'explipartie, mille sabords !

Default


El Capitan
Un jeu de Charlotte Fillonneau
Illustré par Loïc Billiau
Publié par Gigamic
2 à 6 joueurs
A partir de 6 ans
Langue des règles: Française, Espagnole, Allemande, Anglaise, Néerlandaise
Durée: 20 minutes
Prix: 20,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (5)

Default
FaNa'TiK
FaNa'TiK

Découvert avec mes filles :) très chouette même si je suis moi même très mauvais !

pan bagnat
pan bagnat

Essayé à Cannes.
La famille a bien aimé. Parties fluides et tout le monde joue en même temps. Mémoire et rapidité. Rythme agréable.
Joli matériel.

tranber19
tranber19

Çe n est pas mon type de jeu , mon fils me fait l a fait acheter au fij de Cannes ( snif çe n était pas Mathilde elle essayait un proto il me semble) et finalement j'y joue avec plaisir tres' bon pti jeu de rapidité et mémory !!!

Bref merci mon fils ....

Mathilde-Gigamic

voui merci Captain Guillaume !

chafil
chafil

Merci Moussaillon Guillaume, heu... Monsieur Guillaume pour ce bel article qui sent bon les embruns :)