Description

590 avant JC. Nabuchodonozor, roi de Babylone, épouse la splendide Amyitis, fille du roi des Mèdes. Mais la belle se languit de son pays à la végétation luxuriante. Pour elle, le roi décide donc de faire ériger de splendides jardins suspendus. Ainsi, la ville se prépare à relever ce formidable défi, qui marquera les siècles de son empreinte...
Les joueurs incarnent des nobles babyloniens en quête de prestige. Tout au long de la partie, ils tentent d’élever leur statut, en construisant les jardins et leur réseau d’irrigation, en commerçant et en recrutant. A la fin du jeu, le joueur ayant le prestige le plus élevé remporte la partie.
Oui mais comment on joue ?
À chaque tour, les joueurs vont tenter de recruter des personnages (cartes Métier) qui leur permettront d'agir sur le plateau représentant Babylone et ses jardins suspendus ou le plateau symbolisant la Mésopotamie.
Au début de chaque tour, on retourne un nombre de cartes Métier proportionnel au nombre de joueurs. À son tour, un joueur effectue une action parmi trois possibles jusqu'à ce que tous les joueurs aient passé.
Ils peuvent passer ce qui permet de récupérer de l'argent tant que les autres jouent.
Ils peuvent recruter une des cartes Métier disponibles. Ces cartes ont un coût, fonction du moment où elles sont choisies. Il y a quatre métiers :
Le paysan peuvent aller récolter dans les champs gagnant ainsi des ressources.
Le prêtre se rendent dans un des trois temples qui, à la fin du tour, rapportent différents bonus au joueur majoritaire dans chacun d'entre eux.
L'ingénieur irrigue les jardins, rapportant ainsi des points de prestige et offrant la possibilité de planter.
Le marchand, enfin, fournit les chameaux indispensables pour parcourir la Mésopotamie.
La troisième action possible est de déplacer la caravane sur le plateau de la Mésopotamie. Il est possible de vendre des ressources qui rapportent ensuite des points de prestige, d'acheter des cartes Cour, des cartes bonus. Enfin, c'est grâce à la caravane qu'on peut acheter des plantes et ainsi, améliorer les jardins suspendus.
Planter est une partie importante du jeu. Les jardins sont représentés par 16 tuiles, chacune apportant des bonus différents à celui qui plante. Planter nécessite une irrigation préalable et des plantes de qualité suffisante.
À la fin du tour, les joueurs présents dans les temples marquent des points lors de la Procession.
Oui mais comment on gagne ?
Le jeu s'arrête lorsqu'il reste moins de quatre tuiles jardin à planter. Chaque joueur compte alors combien il a récupéré de tuiles Jardin. Il marque des points de prestige en fonction du nombre, pour chaque ressource dans son stock et les ajoutent à ceux gagnés au cours de la partie. Celui qui totalise le plus de points de prestige est déclaré grand vainqueur.

Note des membres
8.70/10
moyenne sur 150 avis

L'avis de l'équipe

No review

Videos

No video found

Les avis des membres

Meilleurs avis
 8  0
Hornak
9,10 
 3  0
Seito
10,00 
 3  0
Chakado
8,60 
Last reviews
 0  0
Acathla
10,00 
 0  0
LoLad
Petit bijou
9,70 
 0  0
Velvetlad77
8,20 
 0  0
michalac73
Merci Cyril
9,60 
 0  0
Stefou747
9,50 
 2  0
googa
9,00 
 1  0
kikesè
9,30 

Suggestions de jeux

News

Shakespeare : In love with the game !
Rédigé par Monsieur Guillaume on Jul 8, 2015, 4:45 PM
Ystari passe à la S.F
Rédigé par 20.100 on Jan 14, 2010, 12:00 AM
L'Ystari Box est en boutique
Rédigé par 20.100 on Oct 29, 2009, 12:00 AM
Chacun son bout d'Ystari Box
Rédigé par 20.100 on Oct 7, 2009, 12:00 AM

Forum topics

Amyitis pimp
Last post Flugubluk
on May 23, 2021, 8:43 AM
AMYITIS de la réédition?
Last post Eyridïl
on Oct 26, 2020, 5:22 PM
[Amyitis] Solo ?
Last post mentor77
on Jun 17, 2020, 2:19 AM
Discussion stratégique autour d'Amyitis
Last post beri
on Apr 15, 2020, 10:28 AM

More infos

Détails
Cette version est l'édition 2007
This game has been added to the database at Jun 7, 2007
Notes
Note : 8.7
Note rectifiée : 8.73
Note Finkel : 14.1
Nombre d'avis : 150
Nombre d'avis rectifiés : 144
Awards
No award found

Others editions

    No board game found

Dans les listes